2 min de lecture Tim Cook

Tim Cook, l'anti-Steve Jobs

PORTRAIT - Il préfère les chemises aux fameux cols roulés de son prédécesseur. Tim Cook présente les nouveaux iPhones mardi 12 septembre.

choquet245x300 L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
Tim Cook, l'anti-Steve Jobs Crédit Image : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : Isabelle Choquet | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

Impossible de parler de Tim Cook sans parler de Steve Jobs, l'emblématique fondateur d'Apple disparu en 2011. On les oppose souvent. Ils étaient en fait parfaitement complémentaires. Le Yin et le Yang d'Apple.

Steve Jobs était une sorte de gourou charismatique, un patron flamboyant et volubile, un génie créatif et visionnaire. Mais aussi un épouvantable caractériel. Tim Cook est un homme de chiffres tendance austère, un gestionnaire qui déteste la lumière, connu pour son calme légendaire.

Bref, ils ne partaient pas en vacances ensemble mais pour diriger Apple, c'était le duo magique. Tim Cook s'est toujours occupé de ce qui n'intéressait pas Steve Jobs : la logistique. L'un a créé l'iPhone, l'autre les Apple Store. 

À lire aussi
Apple : Tim Cook a touché 15,7 millions de dollars en 2018 salaires
Apple : Tim Cook a touché 15,7 millions de dollars en 2018

Différents mais compatibles

À tous points de vue. Ils ont même failli ne faire qu'un, à la fin. En 2011, Steve Jobs est mourant et Tim Cook découvre qu'ils ont le même groupe sanguin. Alors il fait des tests, très discrètement pour savoir si une greffe est possible. Et il propose à son patron une partie de son foie. Jobs a refusé. "C'est l'une des rares fois où il m'a crié dessus", raconte Tim Cook.

Aujourd'hui il est seul à la tête d'Apple. Le Yin sans le Yang. Et l'envie a disparu. Steve Jobs cultivait l'inconfort, c'était un éternel insatisfait, il en demandait toujours plus. Tim Cook, lui, gère l'héritage. Pas de vision, peu d'audace. Mais bon, il a fait d'Apple l'entreprise la plus profitable de tous les temps. Et il s'est un peu affranchi des dogmes du gourou.

Par exemple sur les iPhone grand format, Jobs était persuadé qu'un téléphone qui ne tient pas dans la main, ça ne marcherait jamais. Cook a fait l'iPhone 6 Plus.

Un militant des droits homosexuels

En fait, c'est surtout en dehors d'Apple qu'il imprime sa marque, par ses engagements. Donald Trump n'est pas son ami, il a soutenu Hillary Clinton. Elle avait même envisagé d'en faire son vice-président.

Et puis, Tim Cook est un militant des droits homosexuels. Il a fait son coming-out en 2014, ce qui est très rare pour un grand patron américain. Il donne généreusement à des associations. Il faut dire qu'une fortune estimée à 200 millions de dollars, ça aide.
De sa vie privée, on sait peu de choses. C'est un admirateur de Bob Dylan et de Lance Armstrong, il est accro au vélo et à la salle de gym. Et il collectionne les fauteuils de barbier. Ce qui le rend peut-être un peu moins barbant, mais d'un poil.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tim Cook Apple Steve Jobs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790070890
Tim Cook, l'anti-Steve Jobs
Tim Cook, l'anti-Steve Jobs
PORTRAIT - Il préfère les chemises aux fameux cols roulés de son prédécesseur. Tim Cook présente les nouveaux iPhones mardi 12 septembre.
https://www.rtl.fr/actu/futur/tim-cook-l-anti-steve-jobs-7790070890
2017-09-12 19:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/m8i3lOG8LdPXqw7v_qN4tg/330v220-2/online/image/2015/0416/7777387116_tim-cook-se-trouve-dans-la-categorie-titans-du-classement.jpg