1 min de lecture Espace

Crash de Tiangong-1 dans le Pacifique : "Le hasard fait bien les choses"

INVITÉ RTL - Florent Deleflie, astronome à l'Observatoire de Paris, analyse l'entrée dans l'atmosphère de la station spatiale chinoise Tiangong-1, qui a terminé sa course au-dessus du Pacifique Sud.

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Tiangong-1 se désintègre dans le Pacifique : "le hasard fait bien les choses" Crédit Image : CMSE | Crédit Média : Jérôme Florin | Durée : | Date : La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin Journaliste RTL

La station spatiale chinoise en perdition a fini sa course sur la Terre. Tiangong-1 est tombée dans le Pacifique sud, dans la nuit du dimanche au lundi 2 avril. "Il n'y a pas eu de dégâts, et après beaucoup d'incertitudes, la station est tombée quasiment au même endroit que là où sont envoyés les satellites qui tombent dans l'atmosphère, mais de manière contrôlée", explique Florent Deleflie, astronome à l'Observatoire de Paris au micro de RTL.

Tiangong-1 était hors de contrôle depuis près de deux ans. Quant à sa chute au milieu de l'océan, "le hasard a bien fait les choses", commente le spécialiste. De taille relativement modeste - une dizaine de tonnes -, la station spatiale chinoise faisait tout de même partie des objets les plus gros "qui circulent au-dessus de nos têtes", explique Florent Deleflie, qui compare Tiangong-1 à "un gros autobus".

La station spatiale servait de laboratoire, où étaient élaborées des expériences médicales. Pourquoi la Chine a perdu le contrôle ? "C'est assez compliqué à savoir (...). Tout ce qu'on a vu dans les données publiques, c'est qu'à partir de début 2016, la trajectoire de la station n'a plus évolué que de manière naturelle", explique l'astronome. Et de nuancer : "Ce genre d'incident est assez fréquent (...). Il y a à peu près 20.000 objets catalogués" au-dessus de nos têtes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace Chine Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants