2 min de lecture Espace

Thomas Pesquet : quelles conséquences physiques après un voyage dans l'espace ?

ÉCLAIRAGE - L'astronaute français aura perdu une partie de sa masse musculaire et de sa masse osseuse.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Thomas Pesquet : une fois sur Terre, dans quel état physique sera-t-il ? Crédit Image : HO / ESA/NASA / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Émilie Jéhanno
Émilie Jéhanno

Après six mois passés dans la station spatiale internationale, le séjour en orbite de Thomas Pesquet prend fin vendredi 2 juin. L'astronaute français, très suivi sur les réseaux sociaux, doit atterrir dans les steppes du Kazakhstan, vers 16 heures, dans la capsule Soyouz. Mais un tel séjour dans l'espace ne laisse pas indemne. Les astronautes sont en effet en état de faiblesse à leur retour sur Terre. "Ils ont perdu une partie de leur masse musculaire et de leur masse osseuse en orbite et ne sont plus habitués à la gravité terrestre", explique Guillaume Weerts, médecin en chef à l’Agence spatiale européenne, dans une interview au Figaro.

"Pendant la phase retour, on a de très nombreux exercices de musculation", ajoute l'astronaute Jean-Jacques Favier sur RTL. "Moi en trois semaines, j’ai perdu 10% de ma masse musculaire", se souvient celui qui a passé 16 jours à bord de la navette Columbia en 1996.

Il souligne : "Les deux principaux problèmes qui peuvent se poser sont la désorientation neuro-vestibulaire, c’est-à-dire une perturbation du sens de l’équilibre qui peut provoquer des nausées ou des vertiges, et l’hypotension orthostatique, à savoir la diminution de pression artérielle qui peut provoquer des évanouissements. Le corps s’est adapté à l’impesanteur et doit se réhabituer peu à peu à son retour dans le champ de gravité." "C’est très délicat pendant les quelques premières heures, parce que l’oreille n’a pas fonctionné pendant des mois dans son cas", confirme Jean-Jacques Favier, "on ne sait pas mettre un pied devant l’autre un peu comme si on était saoul".

De nombreux examens prévus

L'arrivée en capsule risque de secouer, avec des accélérations allant jusqu'à cinq fois la gravité terrestre. Une fois la capsule ouverte, Thomas Pesquet sera transporté en fauteuil jusqu'à une tente pour un premier bilan médical.

À lire aussi
Illustration astronome amateur Propulsé
Espace : une deuxième comète interstellaire découverte dans notre système solaire

Quelques heures plus tard, il sera ensuite emmené au Centre des astronautes européens à Cologne, en Allemagne. "Il restera alors sous surveillance deux ou trois jours avant de pouvoir rentrer passer la nuit chez lui. Il subira de nombreux examens, notamment pour les expériences de physiologie qui nécessitent de comparer son état de santé avant et après son séjour dans l’espace", souligne Guillaume Weerts. Il suivra ensuite des programmes de rééducation pour une remise sur pied complète.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace ISS Thomas Pesquet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants