2 min de lecture Thomas Pesquet

Thomas Pesquet : le destin hors-norme de ce Français devenu la star de l'espace

PODCAST - Thomas Pesquet, le Français aux aptitudes multiples : spationaute, ingénieur, pilote de ligne et ceinture noire de judo, est devenu une vraie star sur les réseaux sociaux.

micro générique La tête dans les étoiles 2019 Sophie Joussellin iTunes RSS
>
Thomas Pesquet : le destin hors-norme de ce Français devenu la star de l'espace Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Nicolas Barreiro

En 2009, six candidats sont retenus par l'Agence spatiale européenne afin de former un nouveau groupe d'astronautes européens. Parmi ceux-là, un certain Thomas Pesquet. En 2016, après des années d'entraînement à Moscou, il est prêt à découvrir l'espace. 

Le 17 novembre 2016, il s'en va pour l'ISS. "J'arrive pas à y croire moi-même. Apparemment c'est pour du vrai donc on est super content." raconte-t-il une fois arrivé sur la Station Spatiale Internationale.

Deux jours avant son arrivée, à Baïkonour, les yeux fixés sur l'immense fusée qui va emporter son frère vers l'ISS, Baptiste Pesquet est impressionné. "C'est mon petit frère, savoir que bientôt il va s’asseoir tout là-haut, ça prend au ventre", confie-t-il. 

En pleine nuit, la fusée Soyouz MS-03 s'élève. La steppe kazakh se teinte en orange. Thomas Pesquet se souvient de ses premières sensations. "Les vibrations, ça vibre pas mal. Et puis la transition entre le premier et le deuxième étage de la fusée, on arrête d'accélérer et puis ça repart très fort. On a la tête qui s'écrase contre le siège en arrière. Au bout de 45 minutes, une heure, je me tords le cou par ma fenêtre à gauche et je vois le lever de soleil, la rotondité de la Terre", décrit-il.

Étoiles et célébrité

À lire aussi
Une médaille de la Légion d'honneur (illustration) légion d'honneur
Légion d'honneur : Thomas Pesquet, Jean-Paul Belmondo... Qui sont les promus ?

En 6 mois, le spationaute au CV parfait : ingénieur, pilote de ligne et ceinture noire de judo devient une véritable star. ll partage ses 85.000 photos sur les réseaux sociaux mais parle également de science en direct depuis l'ISS avec des jeunes, qui tombent sous le charme, comme leur professeur qui a filmé toute la séquence et qui va "la passer à toutes ses classes."

Pendant son séjour, Thomas réalisera deux sorties dans l'espace. Des moments inoubliables, même s'il reconnaît qu'il n'en menait pas large. "C'est impressionnant ! Je me rappelle qu'on s'était aussi accroché par les pieds une petite plateforme pour faire l'entretien du bras robotique. Je me demandais si c'était assez solide" se remémore le spationaute.

Depuis l'espace, il témoignera aussi de la fragilité de notre planète. "Parfois on voit les effets de la pollution, on voit que l'atmosphère est vraiment très fine alors que c'est ce qui nous protège. Notre planète est merveilleuse, elle nous a été donnée pour l'entretenir. Il faut vraiment faire attention à ce qu'on fait", déclare-t-il en direct avec Yves Calvi depuis la station spatiale.

Le 2 juin 2017, Thomas Pesquet revient sur terre. "On est au milieu de ces steppes, avec l'herbe qui arrive aux genoux. Le Russe est sorti en premier, ensuite Thomas est sorti et puis on lui a passé le Président Macron", détaille Dominique Detain de l'agence spatiale européenne, qui était à ses côtés.

Thomas Pesquet de retour sur Terre
Thomas Pesquet de retour sur Terre Crédit : SHAMIL ZHUMATOV / POOL / AFP

À son retour, Thomas Pesquet a continué à être ambassadeur de l'espace. Il repartira dans la Station Spatiale Internationale à la fin de l'année prochaine ou au début de 2021. C'est pourquoi il a repris l'entraînement. "Par exemple il faut se remettre en scaphandre dans la piscine. J'ai fait deux sorties extra-véhiculaires à bord de la station mais l'entrainement à la piscine, j'ai pas fait ça depuis 2016. Il va falloir se former à un nouveau véhicule. Maintenant on est passé à de nouvelles capsules du côté américain. On repart de zéro, il faut s'adapter" explique l'ancien pilote de ligne. 


Thomas pourrait décoller de Cap Canaveral, aux États-Unis. Adieu Baïkonour et les Soyouz qui emportent les passagers de l'espace vers l'ISS depuis la fin de la navette spatiale américaine en 2011.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thomas Pesquet ISS Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants