1 min de lecture Espace

Thomas Pesquet doit "vivre pour lui chaque seconde de sa mission"

INVITÉE RTL - Claudie Haigneré, première femme française à avoir voyagé dans l'espace, adresse un message au spationaute français qui s'apprête à rejoindre l'ISS.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
"Thomas Pesquet doit vivre pour lui chaque seconde de sa mission", dit une spationaute Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Loïc Farge

Vivre dans l'espace pendant les six prochains mois. Voilà ce qui attend Thomas Pesquet, qui décolle à bord de la fusée Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, jeudi soir à 20h20 GMT. Il sera accompagné de l'astronaute américaine Peggy Whitson et du cosmonaute russe Oleg Novitsky dans son grand voyage vers la Station spatiale internationale. La spationaute Claudie Haigneré a été la première Française en orbite. Elle a volé deux fois dans l'espace, en 1996 à bord de la station Mir puis en 2001 sur l'ISS. "J'ai connu la station spatiale au tout début de sa construction, avec seulement deux modules. Thomas, lui, va arriver avec son équipage dans une immense station complètement assemblée (...)", explique-t-elle.

En début de semaine, François Hollande a adressé un message d'"encouragement" à Thomas Pesquet, saluant "notre meilleur ambassadeur dans l'espace". Cela rajoute-t-il de la pression ? "C'est une pression qui est acceptée", répond Claudie Haigneré. "Ceux qui ont la chance d'aller en orbite sont une petite minorité de 560 personnes seulement, qui sont des privilégiés (...) Ils emmènent avec eux leur nation. Thomas emmène avec lui l'Europe et l'Humanité complète", poursuit-elle.

L'ancienne astronaute a un message à délivrer au jeune spationaute de l'Agence spatiale européenne (ESA). "Il doit vivre pour lui toutes les secondes, toutes les minutes de cette mission. Bien sûr pour ce qu'il a réalisé, mais aussi pour pouvoir en témoigner au retour et partager son expérience. On l'attend, on le regarde et on est avec lui", lance Claudie Haigneré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace Station spatiale internationale Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants