2 min de lecture Espace

SpaceX, nouveau modèle de réussite sur le marché du New space

ÉDITO - Ce mardi 25 septembre, à 23h50, décollera, pour la centième fois, la fusée Ariane 5, depuis la base de tir de Kourou en Guyane. Mais cet anniversaire est teinté d'inquiétude. Arianespace doit faire face à un nouveau type de concurrence : les entreprises spatiales privées.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
SpaceX, nouveau modèle de réussite sur le marché du New space Crédit Image : CNES | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Leia Hoarau

Ariane 5 devrait mettre en orbite deux satellites de télécommunication. Elle en aura lancé quelque 200 depuis son premier vol catastrophique en 2005, où elle s'était crashée, et 570 depuis le début du programme. 

Ariane, c'est une réussite européenne, avec notamment des actionnaires français (l'industriel de l'armement Safran), un allemand, un italien, et l'avionneur européen Airbus, qui se sont associés pour être l'un des tous premiers lanceurs mondiaux. 

Et voilà que la suprématie européenne se trouve mise à mal : depuis 2017, Arianespace est dépassée par une start-up américaine incroyable, SpaceX, alors que la conquête de l'espace renoue avec ses plus belles années, aussi bien d'un point de vue technologique que de par son financement et sa forte mise en concurrence au niveau international.

À lire aussi
L'astronaute américain Bruce McCandless évolue librement dans l'espace sur son fauteuil spatial, le 7 février 1984, lors d'une mission de la navette américaine Challenger Perché
Astronaute, cosmonaute, spationaute... Quelle est la différence ?

D'où sort SpaceX ?

Elle a été crée par Elon Musk, qui est aussi le fondateur de Tesla, le constructeur automobile américain qui fabrique des véhicules électriques. Autant Tesla patine, avec des difficultés de production et de logistique considérables, autant SpaceX cartonne, parce qu'il a inventé la fusée low cost. C'est le "Easy-jet" de l'espace. 

Créée il y a quinze ans seulement, Spacex est devenue en 2017 le numéro un mondial du lancement spatial, avec 18 lancements réussis cette année-là, contre 11 pour le lanceur du Vieux continent. Il rafle les marchés car il propose un lancement de satellite pour 40 à 45 millions d'euros, c'est à dire près de deux fois moins cher qu'Ariane... 

Un nouvel enjeu : la conquête de l'espace

Il a expérimenté avec succès une technique révolutionnaire : le lanceur réutilisable, qui pourrait encore faire baisser les prix, alors que la technologie de chez nous, même dans sa prochaine version, Ariane 6, ne permet pas cela. Et parallèlement, il fabrique une fusée qui emmènera des passagers sur la Lune. Le premier à avoir réservé son billet est un richissime japonais.

Il y a un enjeu considérable, c'est le retour des vols habités pour la conquête de l'espace, avec des objectifs stratégiques et militaires. L'espace est le nouveau far-west, les Américains multiplient les projets, Donald Trump s'y implique personnellement, et les Chinois également, qui ont développé tout un programme avec les différentes générations de fusée Longue Marche  - depuis le début 2018, il y a eu 20 lancements chinois. Sans compter les enjeux proprement économiques, puisque les besoins mondiaux en satellites vont exploser, avec les objets connectés à internet et la voiture sans chauffeur en particulier.

Subventions et marchés publics

De son côté, Elon Musk est d'une inventivité exceptionnelle, mais il a aussi été lourdement aidé par les pouvoirs publics américains, la Nasa notamment, qui a lui a confié des contrats énormes, comme le ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS). Il reçoit donc de grasses commandes publiques, payées bien plus cher que ce qu'il facture au privé. En clair, il est subventionné. 

Et il profite d'une aberration : aux Etats-Unis, ces commandes stratégiques que sont les achats militaires ou gouvernementaux, doivent être attribuées à une entreprise américaine. C'est la même chose évidemment en Chine et en Russie, où les lanceurs nationaux récupèrent toutes les commandes publiques. 

Mais pas en Europe, au contraire, on met Ariane en concurrence avec la terre entière, au nom de l'ouverture des marchés publics... Il y a donc des pays européens qui confient à l'Américain leurs propres lancements ! On sait défendre nos entreprises, en Europe. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace Guyane Sciences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794918688
SpaceX, nouveau modèle de réussite sur le marché du New space
SpaceX, nouveau modèle de réussite sur le marché du New space
ÉDITO - Ce mardi 25 septembre, à 23h50, décollera, pour la centième fois, la fusée Ariane 5, depuis la base de tir de Kourou en Guyane. Mais cet anniversaire est teinté d'inquiétude. Arianespace doit faire face à un nouveau type de concurrence : les entreprises spatiales privées.
https://www.rtl.fr/actu/futur/spacex-nouveau-modele-de-reussite-sur-le-marche-du-new-space-7794918688
2018-09-25 12:45:44
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yvbtTBdM7__4ypFi8VhSAw/330v220-2/online/image/2018/0126/7791994391_ariane-5-s-est-offert-un-premier-lancement-laborieux.JPG