3 min de lecture Snapchat

Snapchat : son service de transfert d'argent fait craindre une dérive pornographique

CLIC À LA UNE - Le réseau social d'échange de photographies permet désormais de transférer de l'argent, donnant lieu à des craintes concernant ses effets pervers.

micro générique Clics à la une La rédaction de RTL
>
Snapchat : son service de transfert d'argent fait craindre une dérive pornographique Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Lutte entre féministes et anti-féministes au Kenya

Rue89 nous raconte comment le Kenya s'est embrasé après l'agression d'une femme, déshabillée de force dans la rue par un groupe d'hommes qui jugeaient sa tenue indécente. Un appel à manifester a été lancé sur Twitter via le hashtag – ou mot-clé - #MyDressMyChoice (ma robe, mon choix).

La manifestation a eu lieu hier à Nairobi et a donné naissance à un contre-mouvement placé sous le #NudityIsNotMyChoice (la nudité n'est pas mon choix). Des personnes qui sont venues menacer les manifestants, comme le raconte une jeune femme sur Twitter : "Tous ces hommes pendant la manifestation qui menaçaient de nous déshabiller, de brûler nos pancartes et nos T-shirts. Je me suis sentie si impuissante pendant un moment."

Les anti-féministes sont notamment menés par Robert Alai, un blogueur qui profite de ses 138.000 abonnés sur Twitter pour mobiliser sur le Net et dans le monde extérieur.

Snapchat vers une dérive pornographique ?

Rappelons d'abord ce qu'est Snapchat : une application pour smartphones qui permet d'échanger des photos avec ses contacts. Et une particularité : les fichiers s'autodétruisent après lecture.

À lire aussi
L'application Snapchat (illustration) États-Unis
Californie : une adolescente kidnappée et retrouvée grâce à Snapchat

Le service "Snapcash" permet désormais aux Américains majeurs de transférer de l'argent. Pour ça, ils n'ont besoin que d'inscrire le montant accompagné du logo "$". Résultat : les professionnels de la pornographie, entre autres, craignent que Snapchat permette un nouvel essor du porno amateur basé sur un échange tout bête : "Tu payes et je te montre ce que tu veux voir".

Il est d'ailleurs de notoriété publique que Snapchat sert déjà de plateforme d'échange de contenus pornos ou érotiques, largement permis par l'autodestruction des photos. Mais deux problèmes se posent.

D'abord, Snapchat a un public très jeune, 18 ans d'âge moyen, et ce système de monétisation pourrait être utilisé par des mineurs, comme payeur ou receveur, qui contournent le système de sécurité.

Ensuite, l'application a déjà été victime de piratage et des milliers de photographies s'étaient retrouvés sur la Toile. En cause, un logiciel tiers qui permet d'utiliser Snapchat mais qui ne garantit pas la protection ni l'autodestruction des données envoyées.

"Chik Chik", le tube de 2015 ?

Vous vous souvenez probablement du très énervant Gangnam Style… Eh bien voici venir Chik Chik, de la Chinoise Wang Rong Rollin. Une chanson qui parle vaguement de poule et d'une femme qui a décidé d'éclater vos tympans.

>
"Chik chik", le tube de 2015 ? Durée : |
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Snapchat Musique Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants