1 min de lecture Technologie

Smartphones : de fausses empreintes digitales créées pour révéler des failles de sécurité

Ces fausses empreintes ont été créées artificiellement sur la base de 6.000 vraies empreintes. Elles s'appuient sur certaines caractéristiques réelles, ce qui suffit à embrouiller le système de verrouillage des smartphones.

Un homme avec un smartphone et un ordinateur portable (illustration)
Un homme avec un smartphone et un ordinateur portable (illustration) Crédit : Alejandro Escamilla / Unsplash
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Si vous pensiez que votre smartphone était mieux sécurisé grâce au déverrouillage biométrique, ce n'est désormais plus le cas. Des chercheurs ont trouvé le moyen de créer des empreintes digitales "passe-partout" pour pouvoir contourner la sécurité des smartphones.

Présenté lors d'une conférence sur la sécurité à Los Angeles, l'objectif de l'article des chercheurs des universités de New York et du Michigan a été de mettre en avant les failles de sécurité contenues dans les systèmes de verrouillage par empreintes digitales. 

Ces fausses empreintes générées artificiellement, appelées "Deep Master Prints", peuvent imiter plus d'une empreinte sur cinq. Au total, les chercheurs se sont inspirés de plus de 6.000 véritables empreintes pour en créer de nouvelles de façon automatique et mettre au point des algorithmes capables d'imiter les capteurs. 

Les capteurs d'empreintes, comment ça marche ?

Pour pouvoir définir votre identité, votre téléphone ne détecte pas l'intégralité de votre empreinte digitale : il ne retient que quelques particularités, comme les arches, les boucles et les tourbillons... Sans cette technique, il faudrait placer son doigt exactement au même endroit, avec la même pression à chaque fois, ce qui est impossible. C'est dans cette faille que les chercheurs ont creusé pour créer de fausses empreintes.

À lire aussi
Une grande manifestation contre la 5G a eu lieu devant le Parlement suisse à Berne, samedi 21 septembre Connecté
Suisse : plusieurs milliers de personnes manifestent contre la 5G

Selon les scientifiques, "certaines caractéristiques des empreintes digitales sont plus courantes que d'autres". Cette étude pourrait inciter certains constructeurs à changer la méthode de verrouillage de leurs appareils.

En bas, une série de vraies empreintes digitales. En haut, les fausses empreintes qui présentent les principales caractéristiques des vraies
En bas, une série de vraies empreintes digitales. En haut, les fausses empreintes qui présentent les principales caractéristiques des vraies Crédit : Étude des universités de New York et du Michigan
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Technologie Fil Futur Smartphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants