3 min de lecture Connecté

Roaming : les clients d'Orange et Sosh ne sont plus surfacturés en Europe

À partir du 18 mai, les clients Orange et Sosh peuvent utiliser leur forfait téléphonique en Europe comme en France. L'opérateur historique devance d'un mois la fin des frais de roaming qui doit entrer en vigueur le 15 juin dans l'Espace économique européen.

Un homme tient son téléphone à la main (illustration)
Un homme tient son téléphone à la main (illustration) Crédit : Microsoft
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

La fin du roaming en Europe se profile. À compter de ce jeudi 18 mai, les clients d'Orange ne sont plus surfacturés pour lorsqu'ils utilisent leur forfait pour téléphoner, envoyer un message ou surfer sur Internet depuis un autre pays européen. Ils peuvent utiliser leur forfait comme en France. Le basculement est automatique et sans conséquence sur le prix des forfaits. L'opérateur historique est le deuxième des quatre opérateurs français à anticiper la directive européenne sur la fin des frais d'itinérance  qui doit entrer en vigueur le 15 juin dans les 31 pays de l'Espace économique européen (EEE). 

La mesure s'applique à tous les abonnés mobile titulaires de forfaits Orange ou Sosh, bloqués ou non bloqués. Les appels, SMS, MMS et l'enveloppe Internet inclus dans les forfaits actuels sont désormais utilisables sans surcoûts lors des séjours en Europe ainsi qu'en Norvège, en Islande, au Liechtenstein mais aussi en Suisse et en Andorre. Les abonnés d'Orange peuvent aussi bénéficier de la 4G dans les mêmes conditions que dans l'Hexagone, sauf à Chypre et Malte où l'heure est encore à la négociation des accords. 

Un client Orange possédant un forfait Play 30 Go à 34,99 euros pas mois peut donc maintenant utiliser cette enveloppe sans restriction ni surfacturation lors de ses voyages en Europe. Orange avertira ses clients lorsque 80% des données Internet auront été consommées et lorsqu'elles seront épuisées. La 4G sera automatiquement bloquée à partir de 50 euros de hors-forfait afin d'éviter les mauvaises surprises. Et les forfaits dont le débit Internet est réduit au-delà de l'enveloppe allouée verront la vitesse de surf diminuer une fois les données consommées mais ne seront pas surfacturés.

Des forfaits "roaming" chez Free et Red

Orange rejoint Free qui avait devancé l'appel le 14 mars dernier en incluant toutes les communications, les SMS et MMS passés depuis l'Europe dans ses forfaits à 19,99 euros par mois (15,99 euros pour les abonnes Freebox) avec 5 Go de données Internet par mois. Mais Free propose seulement une connexion en 3G avec des débits cinq à dix fois moins rapides qu'en 4G. 

À lire aussi
Microsoft mise sur l'audio dans la prochaine version de sa suite Office Connecté
Microsoft va bientôt vous lire vos mails à haute voix

L'offre de Free comprend plus de destinations. Outre l'Europe, elle inclut également les communications et l'accès Internet aux États-Unis, en Australie, en Afrique du Sud, au Canada, en Israël et en Nouvelle-Zélande, quand celle d'Orange est pour l'instant limitée à l'Europe.et les DOM. 

De son côté, Red a lancé fin mars un forfait "roaming" facturé 15 euros par mois comprenant les appels, SMS et MMS illimités ainsi que 15 Go d'Internet en 4G depuis l'Europe, les DOM, la Suisse, les États-Unis et le Canada. Bouygues Telecom n'est pas encore sorti du bois. Seule sa marque low-cost B&You comprend un forfait B&You Europe à 24,99 euros par mois permettant d'utiliser 5 Go de données 4G dans l'Europe et les DOM mais seulement valable quinze jours dans l'année.

Pour tous les consommateurs le 15 juin

Orange, Free et Red sont les premiers opérateurs français à anticiper la disparition des frais d'itinérance, ou roaming, en Europe. Mais Orange est le seul à le faire pour l'ensemble de ses abonnés. À partir du 15 juin, la fin des frais de romaing en Europe sera une réalité pour tous les consommateurs. Les forfaits et les offres par carte prépayée de tous les opérateurs seront utilisables sans surcoût dans tous les pays de l'Espace économique européen. Les tarifs des appels, des SMS et du surf Internet mobile seront alignés sur les tarifs locaux, même si des exceptions et des plafonds sont prévus pour limiter les abus potentiels des consommateurs. 

En attendant la riposte des autres opérateurs, et leurs nouvelles offres visant à compenser le manque à gagner provoqué par la fin des frais de roaming dans l'UE, le moyen le plus simple de réduire sa facture téléphonique lors d’un séjour à l’étranger reste d’utiliser des applications mobiles comme Skype, Viber ou WhatsAp tout en étant connecté à un réseau WiFi ou de se procurer une carte SIM locale pour les propriétaires de smartphones bénéficiant d’une offre dual SIM.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Service Conso pratique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants