2 min de lecture Internet

Réseaux sociaux : comment signaler des contenus choquants

REPLAY - Depuis les actes terroristes qui ont touché la France, des messages au contenu choquant et illicite déferlent sur les réseaux sociaux. Comment les signaler ?

Sophie Jousselin Innovations week-end Sophie Joussellin
>
Innovation WeekEnd du 17/01/15 Crédit Image : LEON NEAL / AFP | Crédit Média : Sophie Joussellin | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

Les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Youtube, Daylimotion) ont un statut d'hébergeur. Ils doivent mettre en ligne vos messages mais n'ont pas l'obligation de les contrôler à priori, avant leur publication. Ils sont cependant tenus de se conformer à la loi française et donc de supprimer les contenus illicites, mais il faut les leur signaler.

Interdit en ville, interdit sur Internet

Vous n'avez pas le droit de faire sur internet ce qui est interdit de faire par exemple dans la rue : pas le droit d'insulter, de proférer des propos racistes, d'inciter à la haine, au terrorisme.

Face à de tels messages contraire à la loi, chacun est en droit de les signaler. Ca peut se faire directement depuis le réseau social, une telle procédure est prévue. Par exemple, en cliquant sur un message sur Twitter vous avez la possibilité de le signaler. Ensuite la plateforme étudie au cas par cas, chaque message et le supprime ou pas. Il y a parfois différence d'appréciation.

Vous pouvez aussi passer par la plateforme de signalement mise en place par le gouvernement, Pharos. Des policiers sont chargés de regarder le message que vous avez transmis et éventuellement de demander au réseau social de le supprimer. On peut aussi passer par la justice pour faire retirer un contenu choquant mais c'est plus long. Ca peut être utiliser en 2ème rideau, quand on n'a pas obtenu gain de cause par le simple signalement.

À lire aussi
Le logo du réseau social Twitter réseaux sociaux
Twitter : il est désormais possible de choisir qui peut répondre aux posts

Le message, la vidéo peuvent être supprimés en quelques heures. Ca a été le cas pour la vidéo d'Amedy Coulibaly. Apparue dimanche elle a très vite disparu. Dans d'autres cas, ça peut prendre plusieurs jours. C'est encore plus long via une procédure judiciaire. 

7 ans de prison, 100 000 euros d'amende

La police peut remonter jusqu'aux auteurs des messages. Via le réseau social, elle peut obtenir des informations techniques (notamment l'adresse IP de l'ordinateur d'où a été posté le message) qui permettent de remonter au fournisseur d'accès de l'auteur. Le FAI doit alors transmettre ses coordonnées à la police. Certains internautes utilisent cependant des outils qui rendent anonymes sur le net. Il est alors plus compliqué de les retrouver.

La peine encourue pour avoir diffuser des contenus illicites sur le net : jusqu'à 7 ans de prison et 100 000 euros d'amende. C'est plus que dans le réel pour les mêmes faits.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet Réseaux sociaux Les innovations de Sophie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants