2 min de lecture Internet

Qui sont les personnes touchées par la "précarité numérique" en France ?

ÉCLAIRAGE - Le mouvement Emmaüs a lancé sa start-up solidaire et deux sites internet afin de sortir un million de personnes de la précarité digitale.

Un homme surfant sur son ordinateur (illustration)
Un homme surfant sur son ordinateur (illustration) Crédit : AFP
Marie de Fournas

S'inscrire à Pôle emploi, faire des demandes d'allocations et bientôt déclarer ses revenus. De plus en plus de services publics passent par Internet. Un gain de temps pour beaucoup mais un véritable handicap d'insertion pour certains. En France, 5 millions de personnes seraient simultanément touchées par la précarité numérique et sociale, selon le baromètre du Numérique 2015 du Credoc. 

La précarité numérique touche d'abord les personnes ayant peu ou pas accès au numérique. Selon Médiamétrie, en 2014, 19,3% des foyers n'avaient pas accès à Internet, soit 5,4 millions de foyers, sur un total de 27,8 millions. La raison : la présence de zones blanches sur le territoire français. Elles ne sont desservies par aucun réseau de téléphonie mobile ou internet. En 2015, la loi Macron a exigé pour fin 2016, la couverture en 3G des 268 centres-bourgs non encore couverts. Les régions les plus touchées sont le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (72 communes), l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (46 communes), suivies de près par la Bourgogne-Franche-Comté (44 communes). À elles trois, elles représentent 60% des zones blanches françaises.

L'accès physique à Internet n'est pas toujours le problème

Jean Deydier, directeur général d’Emmaüs Connect
Partager la citation

Les zones blanches sont loin d'être la seule cause de la précarité numérique en France. "Nous nous sommes rendu compte que l'accès physique à Internet n'était pas toujours le problème mais qu'il y avait clairement un problème d'autonomie par rapport à des opérateurs sociaux de plus en plus dématérialisés", explique au journal Le Parisien Jean Deydier, directeur général d’Emmaüs Connect. Les plus touchés seraient les personnes âgées isolées, les salariés peu qualifiés, les familles monoparentales, les jeunes demandeurs d'emploi, les citoyens en situation d'illettrisme ou les personnes handicapés à bas revenus. 

Une véritable mise à l'écart, à l'heure où les services publics accélèrent leur numérisation. En effet, la plupart des aides sociales s'effectuent sur Internet, comme la demande de RSA, de la prime d'activité ou encore l'inscription à Pôle emploi. La prise de rendez-vous dans certaines Caisses d'allocations familiales doit se faire préalablement par Internet. La plupart des personnes en précarité numérique étant aussi en précarité sociale, les écarts se creusent.

Un Français sur cinq en "situation difficile" face aux outils internet

À lire aussi
Une personne fait ses courses dans un supermarché (Illustration) consommation
Coronavirus : les supermarchés grands gagnants de la crise

C'est pour y remédier que Emmaüs Connect a décidé de s'associer à Google. Le mouvement de l'Abbé Pierre a lancé mercredi 13 avril la start-up WeTechCare, ainsi que deux sites de formation numérique accessibles courant 2016, en partie financés par le géant américain. Le premier, "CLICNJOB", s'adresse aux jeunes en difficulté d’insertion professionnelle. Le second, "Les Bons Clics", vise un public plus large en difficulté face à une administration modernisée et ses formulaires en ligne. Objectif : sortir un million de personnes de la précarité numérique en cinq ans.

Toujours selon Emmaüs, un Français sur cinq serait en "situation difficile" face aux outils disponibles sur Internet. Pour l'association il y a une vraie "urgence numérique". D'autant plus que la dématérialisation des services publics n'est pas prêtes de s'arrêter. En 2019, ce sera au tour des déclarations de revenus de se faire par Internet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet High-tech Précarité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants