3 min de lecture Jeux vidéo

Que sont les "loot boxes" qui rapprochent les jeux vidéo des jeux d'argent ?

DÉCRYPTAGE - Payer pour gagner : les amateurs de jeux vidéo dénoncent une pratique qui s'est largement développée au mépris des joueurs et fait le bonheur des éditeurs.

Les bataille de "Star Wars Battlefront 2"
Les bataille de "Star Wars Battlefront 2" Crédit : EA
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Le monde du jeu vidéo plonge-t-il dans une dérive économique ? Une grande polémique concernant le nouveau titre phare du géant américain Electronic Arts, Star Wars Battlefront II, a fait resurgir ce débat. La faute à des contenus payants dénoncés par les joueurs.

En principe, progresser dans un jeu vidéo nécessite de passer un temps raisonnable avec sa manette ou son clavier pour améliorer ses propres compétences. À force d'accomplir des matches sur Football Manager, il y a des chances pour que vous finissiez par développer de meilleurs tactiques, ce qui augmente vos chances d'engranger des victoires.

En enchaînant les parties de Counter-Strike, populaire jeu multijoueur de tir à la première personne, il est fort probable que votre adresse devienne de plus en plus précise. Dans ces exemples, tous les joueurs sont logés à la même enseigne et ne doivent leur réussite qu'à leur talent ou à leurs progrès.

À lire aussi
Une cabine téléphonique à Londres, le 22 juillet 2012 (Illustration) Propulsé
7 juillet 2028 : testons les "Games of London" dans les anciennes cabines de téléphone

Contenu aléatoire

Mais depuis plusieurs années, cette égalité entre les joueurs est tronquée dans de nombreux jeux. Non pas par la triche, mais par le développement d'un nouveau modèle économique mis en place par les éditeurs en quête de revenus supplémentaires : les micro-transactions. Cette expression couvre notamment ce qui est communément appelé les loot boxes, des sortes de pochettes surprises à acheter avec de l'argent réel.

Ces loot boxes, au contenu aléatoire, prennent différentes formes, selon les titres. Dans Counter-Strike, ce sont des caisses qui contiennent des peintures pour les armes. Le cas présent a une dimension purement esthétique, car il ne modifie en rien la jouabilité, ni les chances de victoires. L'offre a cependant un certain succès auprès des joueurs. Beaucoup n'hésitent pas à dépenser des centaines d'euros.

Payer pour gagner

Plusieurs jeux utilisent cependant des loot boxes qui ont un vrai impact, dans la mesure où la dépense confère au joueur un avantage certain dans le mécanisme du jeu. Dans le mode Ultimate Team de Fifa 18, bien culturel le plus vendu en France, des packs de cartes virtuelles (comme les fameuses vignettes Panini) peuvent être achetés afin d'obtenir instantanément de meilleurs footballeurs dans son équipe de rêve.

Ces cartes sont accessibles en gagnant des matches dans un temps raisonnable, mais le porte-monnaie fait tout de même office de raccourci. Résultat : un joueur ayant joué 5 heures et dépensé 20 euros pourra avoir rattrapé le niveau de l'équipe de son adversaire ayant joué 10 heures. C'est du "pay to win" : payer pour gagner. De quoi rapporter plus de 800 millions de dollars à EA Sports, rien qu'avec ce procédé.

Ce système était encore plus flagrant dans le projet avorté de Star Wars Battlefront II. La communauté de joueurs a considéré que l'achat de ces loot boxes était en quelque sorte indispensable à la progression dans le jeu. Car le contenu en vente, à savoir des héros tels que Dark Vador, coûtait plusieurs dizaines d'euros ou nécessitait de passer un minimum de 40 heures sur le jeu pour débloquer le personnage souhaité.

Le risque de l'addiction

En mettant en vente ces pochettes surprises, le jeu vidéo ne se rapprocherait-il pas des jeux d'argent et de hasard en ligne ? Des institutions et personnalités politiques soulèvent cette question dans plusieurs pays, notamment aux États-Unis, en Belgique et en France.

Interpellé par le sénateur socialiste Jérôme Durain, le président de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) se dit "préoccupé" par le phénomène des micro-transactions et loot boxes. "Il tend en effet à introduire dans cette activité ludique ouverte à tous, une dimension financière qui comme nous l’avions pressenti en 2016, présente des risques pour nos concitoyens et notamment pour les plus jeunes. Ces risques sont très proches de ceux qui caractérisent l’addiction aux jeux d’argent ; il convient d’être très vigilant", alerte Charles Coppolani dans une lettre écrite le 20 novembre.

L'Arjel se justifie, expliquant que le principe des micro-transactions controversées "revient à introduire un jeu payant de loterie dans un jeu vidéo". Aussi, parfois, "le joueur a la possibilité de revendre en monnaie réelle des gains remportés sous forme d’objets virtuels ou encore des niveaux de jeux, soit sur le site de jeu proprement dit, soit sur un site dédié ; nous sommes là dans l’espérance de gain en argent".

Au regard de la loi, le secteur des jeux d'argent et de hasard est réglementé pour, entre autres, "prévenir le jeu excessif ou pathologique et protéger les mineurs". L'Arjel considère qu'une régulation "semble peu envisageable à court terme". À défaut d'obtenir une réglementation ferme, comme le réclame l'association UFC Que-Choisir, plusieurs voix s'élèvent pour une meilleure information des consommateurs, afin qu'ils sachent qu'un jeu vidéo ne sollicite pas seulement la carte bancaire à son achat, mais aussi durant son utilisation. À l'approche de Noël, cette précision pourrait être utile à bien des parents.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo Fil Super Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791103562
Que sont les "loot boxes" qui rapprochent les jeux vidéo des jeux d'argent ?
Que sont les "loot boxes" qui rapprochent les jeux vidéo des jeux d'argent ?
DÉCRYPTAGE - Payer pour gagner : les amateurs de jeux vidéo dénoncent une pratique qui s'est largement développée au mépris des joueurs et fait le bonheur des éditeurs.
https://www.rtl.fr/actu/futur/que-sont-les-loot-boxes-qui-rapprochent-les-jeux-video-des-jeux-d-argent-7791103562
2017-11-24 17:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/l34TssvgGIRUWmpu0YIcTA/330v220-2/online/image/2017/0927/7790253082_les-bataille-de-star-wars-battlefront-2.jpg