1 min de lecture Santé

Qu'est-ce que la maladie de Lyme ?

ÉCLAIRAGE - Si elle n'est pas détectée à temps, cette infection bactérienne peut atteindre le cœur et le système nerveux.

Un médecin (illustration)
Un médecin (illustration) Crédit : AFP / Joe Raedle
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Elle émane d'une toute petite bête mais peut causer des dégâts considérables. Difficilement détectable, la borréliose de Lyme est une infection bactérienne provoquée par les morsures de tiques mais aussi de puces, de poux et de moustiques - bien que cela soit moins fréquent. Elle peut provoquer une variété de symptômes plus ou moins graves : fièvre, problèmes articulaires, éruptions cutanées mais aussi problèmes cardiaques ou encore neurologiques.

Cette maladie ancienne doit son nom à la région de Lyme, dans le Connecticut (États-Unis), où elle a été détectée en 1975. Elle émane de la bactérie borrelia burgdoferi, transmise par la tique aux animaux et à l'homme. En premier lieu, le sujet peut remarquer une rougeur suite à une piqûre de tique. Celle-ci a beau passer inaperçue ou disparaître, la bactérie a, elle, pu être transmise. 

Pas d'examen fiable

Dans les semaines ou les mois qui suivent, la maladie de Lyme peut se déclencher. L'infection est transmissible d'un individu à l'autre "via la salive, les transplantations d'organes, les transfusions sanguines, les rapports sexuels ou le lait maternel", explique le site The Conversation. La transmission au fœtus par l'intermédiaire du placenta n'est pas non plus exclue.

Difficile de diagnostiquer une telle maladie, qui peut faire l'objet de signes cliniques invisibles. Un examen biologique a beau exister, son inefficacité dans la détection de certains cas en a prouvé les limites. Le meilleur moyen de lutter contre la maladie de Lyme reste de se prémunir contre les piqûres de tiques, en évitant les zones propices à cet acarien et en portant une tenue adéquate dans les milieux à risque, en privilégiant notamment les vêtements clairs, sur lesquels les tiques sont plus repérables. En cas de piqûre, un traitement antibiotique peut être administré en prévention, mais son utilisation est décriée par certains médecins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médecine Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants