2 min de lecture Connecté

Qu'est-ce que FaceApp, l'application phénomène qui vieillit ses utilisateurs ?

L'application de retouche d'image FaceApp connaît un regain de popularité grâce à son filtre vieillissant. Mais sa politique de confidentialité offre peu de garanties en matière de vie privée.

 L'application FaceApp utilise l'intelligence artificielle pour vieillir les visages en quelques secondes
L'application FaceApp utilise l'intelligence artificielle pour vieillir les visages en quelques secondes Crédit : FaceApp
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Difficile de passer à côté du FaceApp Challenge ces derniers jours. Les photos des visages d'internautes et de célébrités passées au travers d'un filtre vieillissant ont inondé les réseaux sociaux. 

Derrière la dernière tendance virale du moment, on retrouve l'application de retouche d'images FaceApp, qui promet de transformer l'apparence de ses utilisateurs en quelques secondes. 

Créée il y a deux ans par le Wireles Lab, une équipe de développeurs de Saint-Pétersbourg, en Russie, elle s'est spécialisée dans les filtres en tous genres : pour paraître plus jeune, pour ajouter de la barbe ou un beau sourire, mais surtout celui qui en fait l'application gratuite la plus téléchargée du moment sur iOS et Android, le morphing vieillissant, particulièrement réaliste, pour découvrir à quoi l'on ressemblera plus vieux. 

Pour fournir d'aussi bons résultats, l'application utilise une forme d'intelligence artificielle particulièrement avancée, une technologie de réseau de neurones qui numérisent les visages afin de les vieillir, les rajeunir, les faire sourire ou changer leur sexe. Au total, l'application propose 21 filtres gratuits dans sa version gratuite et 28 dans la version pro. 

À lire aussi
Le Jetson identifie une personne grâce aux battements de son coeur Connecté
Jetson, le laser qui nous identifie grâce à nos battements de cœur

En 2017, FaceApp avait été accusé de racisme pour un filtre qui blanchissait la peau. À l'époque, son fondateur s'était justifié en évoquant "un effet secondaire malheureux de l'entraînement des réseaux neuronaux". Elle fut ensuite épinglée pour une série de filtres permettant de changer d'apparence ethnique. Ils ont fini par être supprimé. 

Des inquiétudes pour les données personnelles

Deux ans plus tard, le regain de popularité de l'application soulève de nouvelles inquiétudes en raison de conditions d'utilisation qui offrent peu de garanties en matière de respect de la vie privée.

"Dès que vous utilisez FaceApp, vous donnez l'autorisation aux propriétaires de l'application d'utiliser votre visage pour faire tout ce qu'ils veulent avec. C'est une licence perpétuelle et irrévocable, sans rémunération, y compris à des fins commerciales, pour faire de la publicité. Et si FaceApp se fait racheter demain, les droits partent à l'acquéreur", explique à RTL.fr Guillaume Champeau, directeur éthique et affaires juridiques chez Qwant, le moteur de recherche qui défend la vie privée en ligne.

Les images cédées à FaceApp peuvent ainsi être vendues à des annonceurs, utilisées pour proposer de la publicité ciblée et partagées avec d'autres entreprises du groupe. Elles pourraient aussi tombées entre de mauvaises mains et "être utilisées pour réaliser des deep fakes (des vidéos truquées numériquement pour faire dire ce que l'on souhaite à un visage, Ndlr)", prévient Guillaume Champeau. "Et pour peu que l'application soit liée à un compte utilisateur ou à un compte Facebook, des données personnelles peuvent être associées aux images pour faire de la reconnaissance faciale".

En revanche, contrairement à ce qui a pu être annoncé par certains internautes, FaceApp ne récupère pas toutes les images stockées dans les bibliothèques de ses utilisateurs sans leur autorisation. L'application télécharge seulement la photo que l'utilisateur souhaite transformer, de la même manière que Snapchat ou Instagram. Contacté par RTL.fr, l'éditeur de FaceApp explique que "les images sont partagées de façon totalement anonyme" et qu'il est "impossible d'identifier un utilisateur, son appareil ou toute autre donnée basée sur les photos" et renvoie à ses conditions d'utilisation pour les autres questions.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Vie privée Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798052903
Qu'est-ce que FaceApp, l'application phénomène qui vieillit ses utilisateurs ?
Qu'est-ce que FaceApp, l'application phénomène qui vieillit ses utilisateurs ?
L'application de retouche d'image FaceApp connaît un regain de popularité grâce à son filtre vieillissant. Mais sa politique de confidentialité offre peu de garanties en matière de vie privée.
https://www.rtl.fr/actu/futur/qu-est-ce-que-faceapp-l-application-phenomene-qui-vieillit-ses-utilisateurs-7798052903
2019-07-17 17:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BP6l905qpl6DM01HjlcumA/330v220-2/online/image/2019/0717/7798053971_l-application-faceapp-utilise-l-intelligence-artificielle-pour-vieillir-les-visages-en-quelques-secondes.jpg