2 min de lecture Propulsé

Pourquoi les satellites Starlink inquiètent les astronomes

Le coup d'envoi du projet Starlink pose la question de l'encombrement du ciel par les satellites. À terme, ils pourraient être plus nombreux que les étoiles visibles.

Les soixante premiers satellites de la constellation Starlink sont visibles depuis la Terre
Les soixante premiers satellites de la constellation Starlink sont visibles depuis la Terre Crédit : Capture d'écran
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Depuis plusieurs jours, il est possible d'observer le train de l'espace en levant les yeux au ciel. Les soixante premiers satellites de la constellation Starlink lancés le 23 mai par SpaceX forment un chapelet de points lumineux en file indienne parfois visible depuis la Terre. L'astronome amateur néerlandais Marco Langbroek a d'ailleurs immortalisé ce spectacle étonnant sur son site.

Cette grappe de satellites est la première étape d'un projet imaginé par Elon Musk visant à connecter le monde entier à un Internet à haut débit. D'ici 2027, 12.000 satellites viendront compléter l'escadrille pour apporter des services Internet aux endroits les plus reculés du globe. Déployés en orbite à 450 kilomètres d'altitude, les satellites vont peu à peu se disperser pour gagner des orbites différentes, entre 550 et 1.200 kilomètres d'altitude, afin de couvrir les quatre coins du monde.

Sur les réseaux sociaux, des astronomes professionnels s'inquiètent déjà de la pollution visuelle engendrée par le projet. "Si SpaceX en lance 12.000, ils seront plus nombreux que les étoiles", a souligné sur Twitter l'Américain Alex Parker, comme l'a repéré 20Minutes. À terme, une méga constellation se déplacera en orbite autour de la Terre. Cela pourrait quasiment tripler le nombre de satellites encerclant notre planète. Certains astronomes redoutent également que Starlink et les projets similaires menés par OneWeb ou Amazon ne viennent perturber les observations des radiotélescopes au sol. 

SpaceX va minimiser le phénomène

"Effectivement, cela peut poser un problème d'encombrement du ciel. En ce qui nous concerne, ce n'est pas un souci car nous n'avons pas les mêmes champs d'observation. Et nous avons l'habitude composer avec les satellites", explique Florent Deleflie, astronome à l'observatoire de Paris-PSL. La plupart des télescopes masquent artificiellement les images de satellites. Et les radiotélescopes prennent en compte les signaux de navigation des satellites dans leurs observations du ciel.

À lire aussi
Un astéroïde (illustration) Propulsé
Deux astéroïdes passeront près de la Terre dans les prochaines heures

SpaceX prend le problème en considération. L'entreprise assure qu'elle va orienter les satellites afin de limiter leur brillance. Ils sont en effet beaucoup moins lumineux lorsqu'ils pointent leurs panneaux solaires vers le Soleil. Elon Musk a par ailleurs rappelé sur Twitter qu'ils ne peuvent pas être vus lorsqu'ils se trouvent dans l'ombre de la Terre, ce qui sera le cas la plupart du temps durant leur séjour en orbite. Les satellites sont également programmés pour revenir sur Terre après environ cinq ans de service en s'enflammant dans l'atmosphère.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace SpaceX
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797725142
Pourquoi les satellites Starlink inquiètent les astronomes
Pourquoi les satellites Starlink inquiètent les astronomes
Le coup d'envoi du projet Starlink pose la question de l'encombrement du ciel par les satellites. À terme, ils pourraient être plus nombreux que les étoiles visibles.
https://www.rtl.fr/actu/futur/pourquoi-les-satellites-starlink-inquietent-les-astronomes-7797725142
2019-05-28 19:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5onDuHkO1_mfFGPBXQQguA/330v220-2/online/image/2019/0528/7797727978_les-soixante-premiers-satellites-de-la-constellation-starlink-sont-visibles-depuis-la-terre.PNG