4 min de lecture Connecté

Pourquoi l'iPhone SE est le smartphone le plus intéressant du moment

Apple va lancer le 24 avril un iPhone aussi rapide que l'iPhone 11 à un prix défiant toute concurrence. Une initiative qui fait sens à plus d'un titre dans la période actuelle.

L'iPhone SE est vendu à partir de 489 euros par Apple
L'iPhone SE est vendu à partir de 489 euros par Apple Crédit : Apple
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Quatre ans après son arrivée sur le marché, Apple a officialisé mercredi une nouvelle version réactualisée de l'iPhone SE. Disponible à partir du 24 avril, elle ne déroge pas à la formule qui prévalait en 2016 : les performances d'un iPhone haut de gamme dans le corps d'un iPhone compact et un tarif (à partir de 489 euros, voire 349 euros avec la reprise d'un ancien appareil Apple) beaucoup plus intéressant que les autres iPhone au catalogue. 

Même s'il était prévu bien avant la pandémie, le lancement d'un iPhone bon marché dans la période actuelle fait sens à plus d'un titre. Il permet d'abord à Apple de proposer un appareil accessible et durable à moindre frais (la plupart de ses composants ont été produits pour l'iPhone 11 et l'iPhone 8) alors que la récession économique pourrait détourner la demande des appareils les plus chers. La firme de Cupertino envisage d'ailleurs de reporter le lancement de l'iPhone 12 de plusieurs mois.

Pour le consommateur, l'iPhone SE (2020) a plusieurs avantages. Il bénéficie du dernier processeur conçu par Apple, la puce 13 Bionic que l'on retrouve déjà dans l'iPhone 11 et l'iPhone 11 Pro, des appareils vendus respectivement 809 et 1.109 euros. Cela lui assure une vitesse de calcul et un traitement des images sans équivalent sur le marché. C'est aussi la garantie qu'il pourra recevoir les prochaines mises à jour d'iOS et faire tourner les services de divertissements d'Apple pendant plusieurs années sans montrer de signes de faiblesse. Il est aussi étanche jusqu'à un mètre de profondeur et compatible avec le WiFi 6, la charge rapide et la charge sans-fil.

Touch ID, la biométrie à l'ère du coronavirus

Pour faire descendre la facture sous la barre des 500 euros, Apple a évidemment fait l'impasse sur certaines caractéristiques phares des derniers iPhone. Le premier abandon majeur est le grand écran OLED 6 pouces bord à bord de l'iPhone 11. On retrouve à la place une dalle LCD Retina de 4,7 pouces, moins confortable pour la lecture et les jeux vidéo, mais qui contentera davantage les petites mains lasses de voir la taille des smartphones s'allonger ces dernières années. 

L'iPhone SE est vendu à partir de 489 euros par Apple
L'iPhone SE est vendu à partir de 489 euros par Apple Crédit : Apple
À lire aussi
L'application de suivi de contacts StopCovid, disponible le 2 juin coronavirus
StopCovid : attention à ne pas télécharger l’application catalane

L'iPhone SE (2020) est aussi privé de la reconnaissance faciale Face ID, dont la simplicité et la vitesse de déverrouillage ont séduit la majorité de ceux qui l'ont essayé. Mais cette technologie, qui constitue désormais l'un des seuls arguments de l'iPhone XR, est conçue pour analyser les yeux, le nez et la bouche de l'utilisateur. Elle se montre totalement inopérante pour les personnes portant un masque sur la figure (sauf à enregistrer un deuxième visage à demi-couvert). En proposant à la place un lecteur d'empreintes digitales Touch ID classique, l'iPhone SE devrait finalement constituer une solution plus en phase avec les sociétés déconfinées de l'ère pandémique que nous traversons.

Par ailleurs, malgré la présence d'un seul objectif à l'arrière, l'iPhone SE (2020) n'est pas aussi à la traîne qu'on pourrait l'imaginer sur la partie photo. Certes, il est incapable de rivaliser avec le mode nuit, l'ultra grand-angle et le zoom de smartphones comme l'iPhone 11, le Galaxy S20 et le Huawei P40 Pro et certaines fonctions des derniers Pixel de Google, mais il bénéficie d'une optique largement satisfaisante pour les besoins courants, à savoir un mode portrait avec réglage de profondeur de champs et effets d'éclairage, grand angle et stabilisateur d'image optique et vidéo en 4K à 60 images par seconde.

Une nouvelle porte d'entrée dans l'univers Apple

Compact, rapide, facile à utiliser, durable et proposé à un prix raisonnable, le nouvel iPhone SE a tout de la bonne affaire du moment. Même si les 64 Go de stockage fournis avec la première option peuvent s'avérer légers (et constituent un levier évident pour doper les abonnements iCloud), il n'a pas vraiment d'adversaire dans sa gamme de prix. Le Pixel 4A de Google attendu dans les prochains jours autour de 400 euros devrait par exemple proposer des prestations photo supérieures, mais son processeur sera beaucoup moins véloce que celui de l'iPhone SE.

Entre 350 et 500 euros, des modèles comme le Xiaomi Mi 9T, le Oppo Reno 2, le Realme X2 Pro, le Xiaomi Mi Note 10 ou le Huawei P30 offrent certainement des fonctions photos plus avancées, des écrans de meilleure qualité ou des batteries de plus grande capacité, mais l'iPhone SE promet des prestations haut de gamme dans tous les besoins essentiels que doit couvrir un smartphone en 2020.

A l'heure où la plupart des constructeurs Android ont tendance à gonfler les prix, il pourrait même séduire des utilisateurs de l'écosystème de Google en proposant un nouveau ticket d'entrée plus accessible vers l'univers d'Apple, ses multiples services et ses fonctionnalités de sécurité de pointe. Un bon moyen pour la firme de Cupertino de continuer à diversifier ses revenus pour réduire sa dépendance à l'iPhone.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Apple Smartphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants