3 min de lecture Propulsé

Pluies d'étoiles filantes : comment observer le pic des Perséides cette nuit

Le pic d'activité des Perséides a lieu dans la nuit du 12 au 13 août. Si le ciel est clément, une centaine de météores seront visibles chaque heure. Mais la proximité de la pleine Lune gênera l'observation.

Une pluie d'étoiles filantes
Une pluie d'étoiles filantes Crédit : Ryan Hallock / Flickr
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Dix jours après la Nuit des étoiles, les amateurs d'astronomie vont pouvoir profiter du spectacle du pic des Perséides dans la nuit du 12 au 13 août. Le Pic des Perséides, c'est l'apogée de pluies d'étoiles filantes qui se produisent chaque année entre mi-juillet et mi-août, l'un des trois plus beaux événements du genre avec les Quadrantides, en janvier, et les Géminides, en décembre. 

Ces étoiles filantes sont le fruit de la rencontre entre la Terre et le courant de poussière laissé dans le sillage de la comète 109P/Swift-Tuttle. Chaque grain de poussière pénétrant dans l'atmosphère va donner naissance à une étoile filante en se consumant. Plus d'une centaine de météores sont susceptibles de traverser le ciel chaque heure.

Le maximum traditionnel des Perséides est attendu entre 22 heures le 12 août et 11 heures le lendemain. Il est généralement conseillé d'attendre que la Lune se couche, vers 4 heures du matin, pour l'admirer. 

La pleine Lune va gêner l'observation

À lire aussi
Saturne et son système, capturés par la sonnde Voyager 1 La tête dans les étoiles
Les sondes Voyager au-delà du système solaire

Les conditions d'observation ne sont pas les plus favorables cette année. Le phénomène coïncide quasiment avec la pleine Lune, attendue le 15 août. La noirceur du ciel sera moins bonne que lors d'une nouvelle Lune, car, plus elle est proche de la Terre, moins les autres astres sont visibles. Cela devrait donc perturber quelque peu l'observation des étoiles filantes. 

"La luminosité ambiante va gêner un peu mais pas pour les météores les plus lumineux, explique à RTL.fr Florent Deleflie, astronome à l'Observatoire de Paris. Il est difficile de prévoir avec précision le taux de météores lors des Perséides mais il est globalement de l'ordre d'un à deux par minute. Parmi eux, certains sont plus faibles, ceux-là seront plus difficiles à voir".

Au-delà du voile lumineux de la Lune, l'intensité du spectacle dépend surtout de la luminosité ambiante. "Si l'on se trouve devant un bord de mer éclairé ou en centre-ville, ça peut être gênant. Mais avec un ciel dépourvu de pollution lumineuse en montagne ou à la campagne, on va voir pas mal de choses", poursuit Florent Deleflie.

Trouver en endroit dégagé et le radiant des météores

Pour profiter du spectacle, il est recommandé de trouver un endroit sombre et dégagé, préservé de pollution lumineuse. Des cartes réalisées par l'Association d'astronomie d'Île-de-France permettent de repérer les sites les plus propices à l'observation. Il faut ensuite compter une vingtaine de minutes pour que les yeux s'habituent à l'obscurité.

Il convient ensuite de regarder en direction du radiant, la région d'origine d'où semblent venir toutes les météores. "Il est facilement repérable", explique Florent Deleflie. Il se situe en-dessous de la constellation de Cassiopée, l'une des formes les plus caractéristiques du ciel. On le trouve pas loin de la direction du Nord en général. Il est assez haut dans le ciel".  Des applications comme SkySafari ou Google Sky peuvent vous aider à savoir dans quelle direction tourner la tête.

Pas besoin de jumelles

Aucun équipement n'est nécessaire pour observer les étoiles. "Un météore est un phénomène qui va prendre beaucoup de place dans le ciel. Si on l'observe avec des instruments, on risque de ne rien voir car seule une toute petite partie du ciel est visible à travers. Or, ce qui est intéressant de voir lorsqu'on observe des météores, c'est justement la place parcourue par la traînée dans le ciel", souligne l'astronome.

Après les Perséides, il sera possible d'admirer d'autres essaims d'étoiles filantes à différents moments de l'année, comme les Léonides, au mois de novembre. "Et il ne faut pas oublier Saturne et Jupiter", conclut Florent Deleflie. Les deux planètes sont visibles à l’œil nu ou avec une paire de jumelles. Il faut lever la tête en direction du Sud. Elles ne sont pas très loin de la Lune en ce moment". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798161968
Pluies d'étoiles filantes : comment observer le pic des Perséides cette nuit
Pluies d'étoiles filantes : comment observer le pic des Perséides cette nuit
Le pic d'activité des Perséides a lieu dans la nuit du 12 au 13 août. Si le ciel est clément, une centaine de météores seront visibles chaque heure. Mais la proximité de la pleine Lune gênera l'observation.
https://www.rtl.fr/actu/futur/pluies-d-etoiles-filantes-comment-observer-le-pic-des-perseides-cette-nuit-7798161968
2019-08-12 12:27:41
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_5GyYtn0tG4d026V2Qq_SQ/330v220-2/online/image/2017/1213/7791406665_une-pluie-d-etoiles-filantes.jpg