3 min de lecture Connecté

Oppo, Xiaomi...Pourquoi les smartphones chinois déferlent sur la France

Plusieurs géants chinois de la téléphonie sont arrivés en France ces dernières semaines. Dans le sillage de Huawei et OnePlus, ils misent sur leurs caractéristiques techniques, leur design et leurs prix attractifs pour attirer les clients.

Oppo a lancé son offensive européenne au musée du Louvre à Paris le 19 juin
Oppo a lancé son offensive européenne au musée du Louvre à Paris le 19 juin Crédit : RTLnet
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Il n'y a pas qu'en matière de tourisme que la Chine a le goût de la France. En l'espace de quelques semaines, trois géants chinois du top 5 mondial de la téléphonie ont choisi Paris pour annoncer leur dernier smartphone. Après Huawei, au Grand Palais fin mars, et Xiaomi, au Grand Hôtel Intercontinental d'Opéra début juin, Oppo a privatisé le Louvre pour la présentation à la presse du Find X, mardi 19 juin, son premier modèle à destination du marché français. Xiaomi et Oppo rejoignent Huawei, Honor et OnePlus, implantés sur ce marché de 60 millions de consommateurs depuis plusieurs années maintenant.

Ce tir groupé n'est pas anodin. Après avoir conquis la Chine et les pays limitrophes, Xiaomi et Oppo viennent trouver en Europe des relais de croissance. Le marché chinois, le plus grand au monde, a observé son premier déclin en dix ans l'an passé. Arrivé à maturité, il affiche un taux d'équipement similaire à celui observé sur les marchés occidentaux. Et comme l'administration américaine souffle le chaud et le froid sur le développement des entreprises chinoises outre-Atlantique, leur expansion passe par l'Europe. 

L'Europe via la France plutôt que les États-Unis

La France fait figure d'étape incontournable dans leur conquête du Vieux continent. Paris, capitale des arts et de la mode, offre un ancrage historique de choix pour incarner leurs produits qui mettent autant l'accent sur le design que sur la technologie. "Quel meilleur endroit que Paris pour incarner la Renaissance ?", s'enthousiasmait ainsi le président européen de Huawei au lancement de la gamme P20, qui promet ni plus ni moins que de faire renaître la photographie avec son triple capteur photo.

À lire aussi
Tim Cook sur la scène du Steve Jobs Theater de l'Apple Park Connecté
Apple News+, Apple Card, Apple Arcade...Suivez les annonces en direct

Ces nouveaux entrants veulent marcher dans les traces de Huawei. Arrivée en Europe il y a quinze ans en tant qu'équipementier télécom, la firme de Shenzhen s'est imposée dans le paysage européen de la téléphonie à la faveur de lourds investissements en communication et en proposant des appareils offrant les dernières technologies à la mode pour des tarifs relativement bas par rapport à la concurrence, via sa filiale Honor notamment. 

Autre marque chinoise prisée des technophiles, OnePlus (filiale de Oppo) leur a aussi préparé le terrain avec ses smartphones aux fiches techniques premium vendus deux fois moins chers que le dernier iPhone.

Séduire les opérateurs pour toucher les consommateurs

Xiaomi et Oppo ont adopté des stratégies différentes pour creuser leur sillon en Europe. Le premier joue la carte du low-cost avec des tarifs à moins de 200 euros et des marges de moins de 5% sur ses smartphones et accessoires. Le second attaque le marché par le segment le plus compétitif, avec un smartphone à 999 euros dont l'écran incurvé occupe toute la surface d'affichage et un système de caméras coulissantes dont les capteurs se déclenchent automatiquement à l'activation de l'appareil photo. Deux modèles vendus entre 200 et 400 euros (le R15 Pro et le R3) doivent venir compléter son offre durant l'été.

Xiaomi dispose d'un train d'avance sur son rival grâce à sa stratégie commerciale. En plus de son réseau de magasins physiques - deux boutiques en Espagne et une à Paris - la marque a réussi à placer ses produits dans les grandes surfaces et chez les principaux opérateurs français, qui concentrent l'essentiel des ventes dans l'Hexagone. Le plus dur reste à faire pour Oppo, encore en négociation avec les opérateurs. Mais la firme de Dongguang aspire aussi à se lancer dans la vente physique à terme.

Ces nouveaux acteurs ne devraient pas entamer la bonne santé de l'iPhone, qui jouit toujours d'une aura particulière dans le segment du très haut de gamme. Samsung a plus à craindre pour ses références milieu de gamme, déjà attaquées par Huawei et Honor. Ces nouveaux arrivants menacent aussi directement des marques comme Wiko, le petit poucet français spécialiste des appareils entre 200 et 300 euros. La marque est d'ailleurs passée sous pavillon chinois en février pour partir à la conquête de l'Asie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Économie Conso pratique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793798421
Oppo, Xiaomi...Pourquoi les smartphones chinois déferlent sur la France
Oppo, Xiaomi...Pourquoi les smartphones chinois déferlent sur la France
Plusieurs géants chinois de la téléphonie sont arrivés en France ces dernières semaines. Dans le sillage de Huawei et OnePlus, ils misent sur leurs caractéristiques techniques, leur design et leurs prix attractifs pour attirer les clients.
https://www.rtl.fr/actu/futur/oppo-xiaomi-oneplus-pourquoi-les-smartphones-chinois-deferlent-sur-la-france-7793798421
2018-06-20 19:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/601_MD9J09RA3VM7J_8jZw/330v220-2/online/image/2018/0620/7793824751_oppo-a-lance-son-offensive-europeenne-au-musee-du-louvre-a-paris-le-19-juin.jpg