2 min de lecture Perché

Et si un ordinateur nous rendait immortel ?

Une start-up américaine offre la vie éternelle numérique. Elle propose de créer une version dématérialisée du cerveau afin de pouvoir être ressuscité dans le futur. Seul inconvénient, les clients doivent accepter d'être euthanasiés.

cerveau
cerveau
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
et Benjamin Hue

Dématérialiser l'esprit humain pour le rendre immortel en le faisant ressusciter dans le futur. Ce n'est pas de la science-fiction mais le projet de la startup américaine Nectome. Fondée en 2016 par deux anciens chercheur du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), cette société propose à ses clients numériser et télécharger leur cerveau pour pouvoir le faire renaître dans le futur. Le projet, présenté le 20 mars à des investisseurs de la Silicon Valley, est on ne peut plus sérieux. Nectome bénéficie de subventions de l'Institut national sur les maladies mentales et fait partie de l'un des plus grands incubateurs de startup de la région.

Numériser le cerveau pour exploiter ses données

Des tests ont déjà été effectués sur des animaux. Des cerveaux de lapins et de cochons ont été utilisés pour les premiers essais. L'entreprise a franchi une nouvelle étape en février. Comme le rapporte Le Monde, le processus a été reproduit sur une femme décédée deux heures et demi plus tôt. Aujourd'hui, "son cerveau est l'un des mieux conservés au monde", estime l'un des cofondateurs de la société.

L'objectif poursuivi par Nectome est de préserver le cerveau humain afin de pouvoir éventuellement l'utiliser dans des centaines d'années pour récupérer des données, lorsque des technologies futuristes le permettront. Pour faire simple, Nectome voit le cerveau humain comme un disque dur, qu'elle va congeler puis brancher à un ordinateur, afin de le reproduire et éventuellement exploiter ses souvenirs.

À lire aussi
Des patients tétraplégiques sont parvenus à envoyer des messages par leur seule pensée Perché
Des tétraplégiques parviennent à utiliser une tablette tactile grâce à la pensée

Une expérience mortelle

La technique utilisée s'appelle la vitrifixation. Elle permet de préserver les connexions entre les neurones afin d'en tirer des données, à la manière d'une clé USB branchée à un ordinateur. La technologie ne fonctionne pas sur un être vivant. Pour espérer profiter d'une immortalité numérique, les futurs clients doivent être euthanasiés. 

Leur cerveau doit être frais. Un liquide est injecté dans leurs veines, selon une expérience identique à un suicide médicalement assisté, explique l'un des fondateurs de Nectome au Technology Review. Les masses nerveuses doivent être conservées à une température de moins 122 degrés. Leur durée de vie est supérieure à cent ans.

10.000 dollars pour être sur liste d'attente

Vingt-cinq clients sont déjà sur une liste d'attente pour tester le dispositif. L'expérience a un coût, 10.000 dollars de dépôt pour s'inscrire sur la liste. Ils peuvent être remboursés s'ils renoncent finalement. L'entreprise croit dur comme fer au potentiel commercial de sa technologie qu'elle espère appliquer à des malades en phase terminale. Nectome envisage d'effectuer sa première démonstration grandeur nature en 2024.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Perché États-Unis Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792784911
Et si un ordinateur nous rendait immortel ?
Et si un ordinateur nous rendait immortel ?
Une start-up américaine offre la vie éternelle numérique. Elle propose de créer une version dématérialisée du cerveau afin de pouvoir être ressuscité dans le futur. Seul inconvénient, les clients doivent accepter d'être euthanasiés.
https://www.rtl.fr/actu/futur/netctome-et-si-un-ordinateur-nous-rendait-immortel-7792784911
2018-03-26 19:15:07
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rgeGE9PhKzgsNOznSCGRTA/330v220-2/online/image/2014/0911/7774252347_cerveau.jpg