2 min de lecture La tête dans les étoiles

Navette spatiale : l'histoire d'un engin aussi incroyable que controversé

PODCAST - Le 12 avril 1981, les Etats-Unis lancent le vol de Columbia. Ce dernier durera 2 jours et 6 heures et marquera l'avènement d'une nouvelle ère, celle des navettes spatiales.

micro générique La tête dans les étoiles 2019 Sophie Joussellin iTunes RSS
>
Navette spatiale : l'histoire d'un engin aussi incroyable que controversé Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par La Rédaction RTL

Columbia se dresse, imposante, sur son pas de tir à Cap Canaveral. Cette drôle de machine, qui décolle comme une fusée et se pose comme un avion, marque le retour des États-Unis dans les vols habités, 6 ans après la fin du programme Apollo. Nous sommes en 1981 et la NASA espère, grâce à ses navettes partiellement réutilisables, diminuer drastiquement les coûts d'accès à l'espace ainsi que ceux des lancements de satellites.

Aux commandes pour ce voyage inaugural, John Young, un vétéran de l'espace qui a marché sur la Lune lors de la mission Apollo 16, et Robert Crippen, un petit nouveau. Comme le souligne Yves Roger, correspondant RTL aux États-Unis, l'expérience fait la différence. "Au moment du décollage, les pouls des astronautes étaient très différents", explique-t-il, en effet celui de Young n'as pas dépassé 90 pulsations alors que celui de Crippen est allé jusque 135.

Pour le spationaute français Patrick Baudry, qui a pu utiliser l'un de ses dispositifs en 1985, les navettes spatiales sont "des engins extraordinaires". "Quand le moteur s'est allumé, ça a été l'un des moments les plus fabuleux de ma vie. Vous sentez cette puissance qui vous prend", ajoute-t-il. La NASA a réalisé une véritable prouesse technologique.

"L'engin spatial le plus coûteux qui n'ai jamais existé"

Mais cette prouesse a un prix. Toujours selon Patrick Baudry, la navette est "certainement l'engin spatial le plus coûteux qui n'ai jamais existé". "Il devait faire 50 vols par an, en fait il n'en fait que deux ou trois pour le même coût". Chaque vol coûtait entre "3 et 8 milliards de dollars", d'après l’intéressé. Alors qu'elle avait été conçue pour réaliser des économies, la navette spatiale devient un véritable gouffre financier.

À lire aussi
Aldrin sur la Lune au cours de la mission Apollo 11 le 21 juillet 1969 La tête dans les étoiles
47 ans après le dernier homme sur la Lune, qui y retournera en premier ?

La sécurité des astronautes n'est pas non plus optimale. Le 28 janvier 1986, 75 secondes après son décollage, la navette Challenger explose. Aucun membre de son équipage ne survivra. Pourtant, Ronald Reagan annoncera quelques jours plus tard, à une Amérique endeuillée, qu'il était hors de question d'abandonner les navettes spatiales. Mais le 1er février 2003, une nouvelle tragédie frappe les Etats-Unis, la navette Columbia explose lors de son retour sur terre, les 7 astronautes sont tués. Pour Patrick Baudry, ce moyen de transport fut "le plus dangereux que l'homme n'est jamais exploité". L'ancien spationaute évoque même un taux incroyable d'1 chance sur 100 d'accident. 

Le retour d'Atlantis le 21 juillet 2011, signera la fin des navettes spatiales. En tout, elles auront volé 135 fois. Les Etats-Unis n'auront plus accès à l'espace depuis le sol américain pour envoyer leurs astronautes dans la station spatiale. Aujourd'hui, ils ont recours aux Soyouz russes qui partent depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La tête dans les étoiles Espace NASA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants