2 min de lecture La tête dans les étoiles

Mission Apollo 11 : les dessous de l'extraordinaire aventure de Neil Armstrong

PODCAST - Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong posait le pied sur la Lune en prononçant cette phrase, "Un petit pas pour l'homme, un bond de géant pour l'humanité", qui restera dans l'Hisoire.

micro générique La tête dans les étoiles 2019 Sophie Joussellin iTunes RSS
>
Mission Apollo 11 : les dessous de l'extraordinaire aventure de Neil Armstrong Crédit Image : NASA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Nicolas Barreiro

En septembre 1962, le président américain John F. Kennedy affichait devant l'université de Rice son ambition spatiale. "Je crois que cette nation devrait se donner comme objectif, avant que cette décennie ne se termine, d'envoyer un homme sur la Lune, et le ramener sain sauf sur Terre.

Le 21 juillet 1969, son objectif est à quelques secondes de s'accomplir. Des alarmes intempestives perturbent l'alunissage. Armstrong prend le contrôle manuel d'Eagle le module lunaire, qui presque à court de carburant. 

Après une attente interminable, "Eagle s'est posé" annonce la Nasa. Neil Armstrong s'apprête alors à descendre du Lem. Devant les yeux de 600 millions de téléspectateurs, dont ceux de Jacques Chapus, en direct de Cap Kennedy pour RTL, Neil Armstrong devient le premier homme à toucher le sol lunaire. "C'est son pied gauche qui va se poser le premier. Il est sur l'avant-dernière marche, il hésite encore. Voilà ! [...] La Lune a son piéton" commente Chapus en voyant Armstrong fouler la surface de la Lune.

Buzz Aldrin sur la Lune en 1969, photographié par Neil Armstrong (illustration)
Buzz Aldrin sur la Lune en 1969, photographié par Neil Armstrong (illustration) Crédit : NASA / AFP

Se poser sur la Lune, c'est déjà une victoire. Mais le retour sur terre est encore loin. La Nasa ne prend aucun risque. "La Nasa est très précautionneuse avec cette mission là", explique Philippe Hénaréjos, auteur du livre Ils ont marché sur la Lune. "Les astronautes ont dans leur réserve d'oxygène environ 4h30 d'autonomie. Pourtant on ne leur autorise que deux heures. Il veulent garder de la marge au cas où quelque chose se passerait mal" explique-t-il.

À lire aussi
Aldrin sur la Lune au cours de la mission Apollo 11 le 21 juillet 1969 La tête dans les étoiles
47 ans après le dernier homme sur la Lune, qui y retournera en premier ?

Il n'y a donc pas de temps à perdre. Armstrong n'hésite pas et bouleverse son programme. "La première chose que l'homme doit faire quand il arrive sur la Lune c'est ramasser des roches pour avoir quelque chose au cas où il devrait partir précipitamment. Mais quand Buzz Aldrin lui passe l'appareil photo, Neil Armstrong, très pragmatique, prend des photos directement. Ce qui communique une tension à Houston qui lui demande de ramasser des échantillons. Il ne s'en soucie pas", raconte Philippe Hénaréjos.

Une vingtaine de minutes plus tard, c'est au tour d'Aldrin de marcher sur la Lune. "Splendide ! Une magnifique désolation" ressent-il. Il confiera également à son retour qu'à défaut d'être le premier homme à marcher sur la Lune, il est le premier à y uriner. 

Les 2 hommes vont s'atteler à différentes tâches : installer le matériel scientifique, s'entraîner à marcher... Mais aussi planter le drapeau américain. "Un drapeau qui coûtait 5,50 dollars." raconte Philippe Hénaréjos. Il explique ensuite la difficulté pour poser ce drapeau " on voit que ce drapeau ne tient pas bien. Il y a quelques centimètres de poussières mais en-dessous c'est très dur. Donc il n'arrive pas à le planter correctement. Il a peur de le faire tomber, ce qui serait dramatique en termes d'image."

Et puis Houston leur demande de s'approcher de la caméra. Le président américain Nixon, successeur de Kennedy, est alors au téléphone avec eux. "C'est le coup de fil le plus historique que je n'ai jamais passé depuis la Maison Blanche."

Nixon au téléphone avec les astronautes de la mission Apollo XI
Nixon au téléphone avec les astronautes de la mission Apollo XI Crédit : NASA / AFP

Pendant ce temps Michael Collins, le 3ème homme, se ronge les sangs. En orbite au dessus de la lune, il se sent très seul. Après 2 heures et demi à la surface de la Lune et une nuit dans le Lem, Armstrong et Aldrin rejoindront Michael Collins. Les 3 hommes reviendront sur terre en héros. 

Richard Nixon jettera un de ses deux discours, celui où cette extraordinaire aventure humaine se terminait mal.    

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La tête dans les étoiles Neil Armstrong Lune
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants