1 min de lecture Connecté

Logement : quand nouvelles technologies riment avec écologie

REPORTAGE - Sofiane explique comment il fait des économies d'énergie grâce à une trentaine de capteurs disséminés un peu partout dans sa maison ultra-connectée à La Ferté-Alais dans l'Essonne.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Maison ultra-connectée : nouvelles technologies riment avec écologie Crédit Image : Delta Dore | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Marie Gingault

À première vue, la maison de Sofiane ne se distingue pas de celle de ses voisins. Pourtant cet habitant de La Ferté-Alais, dans l'Essonne, l'a équipée de nombreux capteurs. "En comptabilisant les différentes sondes, on arrive bien à 20 ou 30 capteurs."

Ces capteurs permettent de gérer au plus fin, la consommation électrique du foyer. Sofiane contrôle tout depuis une application sur son smartphone, nommée Tydom. L'homme a établi un scénario immuable du lundi au vendredi.

"Le chauffage s'allume automatiquement à 5h du matin, il s'éteint à 7h30 lorsque je pars à mon travail et il se rallume vers 16h30. Il y a une programmation automatique tous les soirs. J'ai jugé que 23h c'était la bonne heure, qui coupe automatiquement le chauffage, l'éclairage, ce qui permet de tout éteindre et de ne pas oublier une lumière au deuxième étage".

Cela fait seulement quatre mois que le jeune informaticien a emménagé dans cette maison qui était déjà équipée. Le concept de logement intelligent l'a tout de suite séduit et il s'en réjouit. "On avait estimé ma consommation à 130€ par mois, en leur expliquant que j'avais une maison connectée ils ont réduit cela à 108€ et depuis quatre mois je suis en dessous de ces 108€. C'est un gain de 20 à 30%." 

Ce n'est pas Versailles dans la maison

Sofiane, habitant d'une maison ultra-connectée
Partager la citation
À lire aussi
Le Samsung Galaxy Z Flip est disponible en France depuis le 14 février 2020 Connecté
Galaxy Z Flip, Motorola Razr : les smartphones pliables cherchent leur voie

C'est Rose-Marie Hautecourt qui a installé tous ces capteurs, traqueurs de kilowatt-heure dans la maison car "ce n'est pas Versailles dans la maison". Cet équipement n'est pas réservé uniquement aux logements neufs, suffit de faire quelques mises à jour. 

Au total, il y a près de 6.000€ de capteurs et de sondes chez Sofiane. Les anciens propriétaires n'avaient pas lésiné. Il y en a sur les fenêtres  "ça sert à couper le chauffage automatiquement lorsqu'on aère", sur les volets également "si par exemple il fait trop chaud en été, les volets vont automatiquement se fermer".

La connexion de tous ces appareils se fait via la box des propriétaires, et ce, sans abonnement supplémentaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Écologie High-tech
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants