2 min de lecture Réseaux sociaux

"Les Républicains", un nom validé par la justice mais qui divise Twitter

CLICS À LA UNE - Après un recours devant le juge des référés, l'UMP semble se diriger vers son nouveau nom : "Les Républicains", pas sans quelques remous.

micro générique Clics à la une La rédaction de RTL
>
clic a la une Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date :
La page de l'émission
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

"Les Républicains" : le nom qui divise Twitter

Ce mardi 26 mai s'est déroulé une première manche d'une bataille judiciaire autour de ce nouveau baptême de l'UMP. La question était : rebaptiser l'UMP "Les Républicains" constitue-t-il une "appropriation du bien commun" ? La réponse a été non pour le juge des référés et si un appel est envisagé, c'est une première manche remportée pour le parti de Nicolas Sarkozy. Il y a ceux qui comme Virginie sur Twitter ne digèrent pas cette appropriation :  "Dépôt du nom les Républicains a l'INPI (Institut national de la propriété industrielle, ndlr) ! Je croyais que la République était à tous le Français ! Apparemment non !"

Le compte Twitter des Guignols de Canal+ voient là une méthode astucieuse de Nicolas Sarkozy pour faire table rase du passé en mettant dans la voix de l'ancien Président : #Sarkozy "Les affaires ça concerne l'UMP et Copé ! Mon parti c'est les Républicains et il est validé par la justice". Marc lui est ravi de cette décision et tweete : Très belle victoire de Nicolas Sarkozy pour "les Républicains"... Félicitations... "Notre changement est en route et rien ne l'arrêtera" ; reprenant ainsi les éléments de langage du premier clip télévisé pour les Républicains.

Instagram : 100.000 dollars avec les photos des autres

Une méthode limite pour se faire de l'argent très facilement avec ce que les autres postent sur les réseaux sociaux. Vous avez envie de vous faire 100.000 dollars très rapidement et sans trop travailler ? Eh bien faites comme l'artiste américain Richard Prince. Allez sur Instagram, le réseau social spécialisé dans les photographies au format carré. Prenez 38 images de personnes que vous ne connaissez pas. Imprimez-les sur de grandes toiles de 1m20 sur 1m65. Vous mettez le tout dans une galerie new-yorkaise et voilà : 100.000 dollars. Effort minimal et rendement maximal. 

Les photographes et personnes photographiées n'ont bien sûr jamais été mis au courant de ces créations, la galerie - sentant qu'elle marchait sur des œufs réservant cette exposition à sa discrète section VIP…
Richard Prince est un habitué de cette méthode. L'artiste aime jouer avec les frontières du droit d'auteur et fait des travaux de réappropriations artistiques. Pour l'instant les tribunaux lui concèdent cette liberté et les Internautes, eux n'ont que bien peu de recours…

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants