3 min de lecture Connecté

Les pièges à éviter pour téléphoner et se connecter à Internet à l'étranger

Vous partez en vacances à l'étranger ? Méfiez-vous de votre smartphone. Passer un appel et naviguer sur Internet peut coûter très cher dans certains pays. Quelques précautions s'imposent pour voyager l'esprit léger et s'épargner une facture salée à la rentrée.

Un texto affiché sur un téléphone portable (illustration)
Un texto affiché sur un téléphone portable (illustration) Crédit : POUZET/SIPA
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Depuis juin 2017, le smartphone s'est affranchi des frontières européennes. La suppression des frais d'itinérance (ou roaming) permet aux Européens voyageant dans l'Union européenne d'utiliser leur smartphone comme à la maison. Ils peuvent passer des appels, envoyer des SMS et naviguer sur Internet sans frais supplémentaires dans les limites du forfait souscrit dans leur pays d'origine dans le cadre d'une utilisation raisonnable, dont le seuil est défini par chaque opérateur. Au-delà, ces derniers peuvent surfacturer jusqu'à 6 euros hors taxe par gigaoctet consommé.

Connaître les exceptions à la fin du roaming dans l'UE

Mais attention aux cas particuliers qui peuvent rapidement faire exploser la facture téléphonique. Même sur le continent européen. La directive Télécoms est valable dans les 28 pays de l'Union ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein et en Norvège. L'utilisation du smartphone entraîne donc des surcoûts en Albanie, en Bosnie-Herzégovine, en Macédoine, au Monténégro et en Serbie. 

Les règles concernant Andorre et la Suisse diffèrent en fonction des opérateurs. Orange et Sosh ainsi que Red et SFR ont supprimé les frais d'itinérance dans ces pays. Bouygues seulement pour l'Andorre. Attention aussi aux voyages en mer pendant lesquels les téléphones se connectent via un réseau propre à la compagnie maritime ou à des réseaux frontaliers pas forcément concernés par le règlement.

À lire aussi
Samsung a de´voile´ son smartphone pliable Galaxy Fold le 20 fe´vrier a` San Francisco Connecté
Galaxy Fold : le smartphone pliable de Samsung devient réalité

La suppression des frais d'itinérance n'est valable que pour les appels passés depuis un pays européen différent de celui où l'abonné a souscrit son forfait téléphonique. Les communications effectuées depuis le pays d'origine vers un pays européen restent surtaxées, sauf si le forfait souscrit inclut les appels internationaux. C'est le cas des offres de Free et des forfaits haut de gamme des autres opérateurs. La grande majorité des forfaits, plus abordables, incluent seulement les appels à l'étranger vers les fixes. À partir de mai prochain, les appels et messages émis d'un pays de l'UE vers un autre seront plafonnés.

Coupez la data en dehors de l'UE

En dehors de l'Europe, les frais appliqués peuvent être très importants si vous ne disposez pas d'un forfait international. Dans certains pays, le tarif peut dépasser dix euros par mégaoctet consommé. Si vous vous voyagez en dehors de l'UE, il est plus sage de couper temporairement vos données mobiles. 

Pour désactiver vos données mobiles sur Android, il faut décocher l'itinérance des données dans "Connexions", "utilisations des données" ou dans le menu "Données mobiles" des "paramètres". Sur iOS, rendez-vous dans "paramètres", "réglages", "données cellulaires".

Pensez aux cartes SIM locales et au GPS hors ligne

Si vous souhaitez pouvoir continuer de communiquer, vous pouvez faire l'acquisition d'une carte SIM locale prépayée dès l'aéroport. Pensez à déverrouiller votre smartphone auprès de votre opérateur avant votre départ pour être certain de pouvoir en profiter. 

Pour économiser vos data, vous pouvez aussi  télécharger des cartes locales sur Google Maps (dans le menu déroulant puis "plans hors connexion") en amont d'un voyage ou depuis le Wi-Fi de votre hôtel. Cela vous permettra d'y accéder hors-ligne une fois sur place pour une durée de 29 jours.

Attention aux Wi-Fi publics

Lors d'un voyage à l'étranger, il est recommandé d'utiliser plutôt le Wi-Fi pour se connecter à Internet. De nombreux établissements vous permettront de vous connecter à leur réseau. Mais tous ne sont pas aussi sécurisés. Méfiez-vous des hotspot publics qui vous proposent d'accéder à Internet sans demander de mot de passe. 

Sur ces réseaux non sécurisés, vos activités en ligne peuvent être interceptées par des personnes mal intentionnées. Veillez à ne pas y faire transiter d'informations sensibles : ne consultez pas votre compte bancaire ou votre boîte mail professionnelle par ce biais.

Dans certains pays comme la Chine, où peut s'appliquer une censure sur Internet, l'utilisation d'un VPN (un réseau privé virtuel) permet de créer artificiellement une adresse IP localisée dans un autre pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Consommation Conso pratique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794096207
Les pièges à éviter pour téléphoner et se connecter à Internet à l'étranger
Les pièges à éviter pour téléphoner et se connecter à Internet à l'étranger
Vous partez en vacances à l'étranger ? Méfiez-vous de votre smartphone. Passer un appel et naviguer sur Internet peut coûter très cher dans certains pays. Quelques précautions s'imposent pour voyager l'esprit léger et s'épargner une facture salée à la rentrée.
https://www.rtl.fr/actu/futur/les-pieges-a-eviter-pour-telephoner-et-se-connecter-a-internet-a-l-etranger-7794096207
2018-07-22 13:25:05
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wF1ddWRLKZL5JsUNBtd69w/330v220-2/online/image/2017/0428/7788329147_une-femme-envoie-un-texto.jpg