2 min de lecture Santé Connectée

Les objets connectés à porter ne se sont pas encore rendus indispensables

Une étude de l'université de Pennsylvanie affirme que les bénéfices apportés par les objets connectés en forme de coach sportif ne sont pas encore au niveau des promesses escomptées.

Le marché des objets connectés à porter se porte toujours aussi bien
Le marché des objets connectés à porter se porte toujours aussi bien Crédit : Thinkstock
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Les analystes sont unanimes. En plein essor, le marché des objets connectés va tendre vers la démocratisation au cours de l'année 2015. Avec au coeur de cette lame de fond, une offre de plus en plus conséquente de capteurs d'activité et autres appareils de suivi de santé et de sport. 

Mais qu'en est-il de leur influence sur le comportement des utilisateurs ? À en croire les résultats d'un sondage de grande ampleur mené par l'université de Pennsylvanie, les bénéfices apportés par les wearables ne sont pas encore au niveau des promesses annoncées. 

50% des utilisateurs ont abandonné leur appareil

"En enregistrant et en rapportant des informations sur des comportements tels que l’activité physique ou le sommeil, ces appareils pourraient éduquer et motiver les individus pour qu’ils adoptent de meilleures habitudes en terme d’activité physique et améliorent leur santé, expliquent les auteurs de l’étude. Le fossé entre cet enregistrement de l’information et le changement des comportements est toutefois important. Et alors que ces appareils sont de plus en plus populaires auprès du grand public, il y a très peu de preuves montrant qu’ils comblent ce fossé", ajoutent-ils.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs Mitesh S. Patel et Kevin G. Volpp, ont sondé 6.223 utilisateurs de bracelets connectés et de capteurs d'activité. Ils se sont aperçus que plus de la moitié avaient rapidement abandonné leur accessoire. Deux tiers d'entre eux ayant même cessé de l'utiliser dans les six mois suivant leur achat. Selon eux, plusieurs raisons peuvent expliquer cette désaffection : le coût, la lassitude, la fiabilité du suivi et l'efficacité des méthodes d'analyse des données.

4 règles à respecter pour les fabricants

À lire aussi
Des ingénieurs de l'université de Washington ont inventé une application mobile pour détecter si un enfant a une otite Maladie
Bientôt une application pour détecter l'otite chez les enfants ?

Pour se porter acquéreur de ce type d'objet, une personne doit être suffisamment motivée et en mesure d'y mettre le prix, expliquent les chercheurs. Une fois l'objet acheté, elle doit alors le porter et ne pas oublier de le recharger régulièrement. Car l'autonomie constitue l'un des domaines où les capteurs d'activité peuvent encore le plus progresser

Une fois passés ces deux premiers écueils, l'appareil doit ensuite être capable d'enregistrer les données avec le plus de précision possible. Les auteurs remettent ici en question la fiabilité de nombreux produits concernant la mesure de la fréquence cardiaque ou le suivi du sommeil. Enfin, les informations récoltées doivent ensuite être exprimées de la façon la plus compréhensible tout en stimulant la motivation de l'utilisateur.

Les auteurs de l'étude concluent en affirmant que trop peu d'appareils ont été testés avec comme objectif principal de modifier le comportement des utilisateurs. Ils estiment que les objets connectés à porter devraient davantage viser les personnes qui en ont le plus besoin pour développer des stratégies plus ciblées. Les fabricants savent à quoi s'en tenir.

Services
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Connectée Objets connectés Tendances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776224409
Les objets connectés à porter ne se sont pas encore rendus indispensables
Les objets connectés à porter ne se sont pas encore rendus indispensables
Une étude de l'université de Pennsylvanie affirme que les bénéfices apportés par les objets connectés en forme de coach sportif ne sont pas encore au niveau des promesses escomptées.
https://www.rtl.fr/actu/futur/les-objets-connectes-a-porter-ne-se-sont-pas-encore-rendus-indispensables-7776224409
2015-01-17 09:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/m-udEVPDgBfw4FwQlXSG6g/330v220-2/online/image/2014/1106/7775208320_le-marche-des-objets-connectes-a-porter-se-porte-toujours-aussi-bien.jpg