1 min de lecture Faits divers

Les médecins la pensaient dans le coma, Angèle Lieby a vécu un calvaire

Angèle Lieby, une Alsacienne, a sorti un livre le 22 mars dernier pour raconter son expérience. Hospitalisée pour une simple migraine, cette Strasbourgeoise a été victime d'un syndrome extrêmement rare et s'est retrouvée prisonnière de son corps pendant deux semaines. Les médecins et ses proches la croient dans le coma, et définitivement perdue, alors qu'elle entend tout, ressent tout. Elle raconte notamment dans cet ouvrage le manque d'humanité des équipes soignantes qui s'occupent d'elle comme un "paquet de viande" puisqu'elle n'est censée rien ressentir, les paroles de certains médecins devant elle ("elle va clamser").

Une infirmière s'occupe d'une patiente au service d'urgence de l'hôpital de Hautepierre, le 4 mai 2005 à Strasbourg
Une infirmière s'occupe d'une patiente au service d'urgence de l'hôpital de Hautepierre, le 4 mai 2005 à Strasbourg Crédit : AFP / O.Morin
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Au final, c'est une larme qui a fini par instiller le doute chez ses proches, qui refuseront de la débrancher, comme le proposaient les médecins. Aujourd'hui parfaitement rétablie, elle espère que son livre aidera à faire prendre conscience aux médecins qu'un malade n'est pas qu'un corps, et que certaines pratiques devraient être revues.

"Une larme m'a sauvée", aux éditions Les Arènes

Lire la suite
Faits divers Hôpitaux Sciences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants