4 min de lecture Connecté

Les lunettes intelligentes vont-elles remplacer nos smartphones ?

ÉCLAIRAGE - La prochaine grande tendance technologique pourrait être celle des lunettes connectées à porter au quotidien. Aucun acteur de la Silicon Valley ne veut rater cette possible révolution des usages.

Image d'illustration représentant des lunettes de réalité augmenée
Image d'illustration représentant des lunettes de réalité augmenée Crédit : Flickr
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Malgré l’échec des Google Glass, les géants de la tech n’ont pas renoncé à l’idée de nous faire acheter des lunettes connectées. Google, Apple, Amazon, Facebook, Microsoft ou Snapchat développent tous des lunettes et des casques intelligents, convaincus que le futur de l’économie de l’attention passera par une interface située en permanence sous nos yeux pour remplacer tous les écrans de notre vie.

Le CEO de Snapchat, Evan Spiegel, est persuadé que les lunettes augmentées se démocratiseront dans dix ans lorsqu’elles auront intégré certaines fonctionnalités que l’on trouve aujourd’hui dans les smartphones. Au lieu de sortir son téléphone de sa poche pour communiquer et interagir avec des applications, il suffirait alors simplement de regarder à travers une paire de lunettes augmentées affichant des informations et des notifications en surimpression sur les verres.

Aucun acteur de la Silicon Valley ne veut rater le train de cette possible nouvelle révolution des usages. Lancés dans une course pour être le premier à fabriquer le modèle que le grand public va s'arracher, ils multiplient les investissements en recherche et développement et font l’acquisition de toutes sortes de technologies pour renforcer leur position. 

L’heureux élu devra être suffisamment élégant et discret pour être accepté du plus grand nombre. Pour l’heure, les modèles existants sont trop gros, trop chers ou trop bizarres pour être portés au quotidien. Les produits les plus chics ne proposent pas encore de fonctions très avancées et les modèles les plus évolués ont une mobilité limitée. 

Les marques sondent les attentes du public

À lire aussi
La gamme Galaxy S11 devrait être déclinée en trois versions comme le Galaxy S10 Connecté
Le Galaxy S11 de Samsung pourra filmer en 8K

La stratégie de Snapchat illustre bien les balbutiements des premières heures de cette technologie. En trois ans, le groupe derrière l'application qui a popularisé les stories a déjà commercialisé trois gammes de lunettes connectées. Les deux premières servaient à prendre des photos et de courtes vidéos à la première personne pour les partager sur les réseaux sociaux. Vendues un peu moins de 200 euros, elles ont connu un succès très relatif, laissant Snapchat avec un important stock d'invendus. 

>
Faut-il tenter les lunettes Snapchat à caméra embarquée pour les vacances ? Crédit Image : RTL.fr/Max Leleu | Crédit Média : RTL.fr/Max Leleu | Date :

Cela n'a pas dissuadé l'entreprise d'Evan Spiegel de lancer un troisième modèle cet automne, à un prix deux fois plus élevé, capables, cette fois, de percevoir la profondeur d'une scène pour restituer des images en trois dimensions qu'il est possible de modifier dans une application avec des effets de réalité augmentée. Snapchat est conscient qu'à quasiment 400 euros, ses lunettes ne s'adressent pas encore au grand public. L'entreprise sonde le marché et attend de voir comment leur potentiel va être exploité par les communautés de créateurs et d'influenceurs.

Surtout des débouchés en entreprise

Jusqu'à présent, les efforts de constructeurs se sont surtout concentrés sur les professionnels. Après avoir abandonné la division grand public des Google Glass, Google a relancé ses lunettes dans une version dédiée aux entreprises. Des projets pilotes sont déjà menés avec Boeing, DHL et General Electric. Microsoft propose depuis 2015 un casque de réalité mixte capable d’afficher des informations sur ses verres et de suivre le regard de l’utilisateur pour de le faire interagir avec des éléments virtuels qui ont trouvé des débouchés dans l’industrie et le domaine militaire. La deuxième version a commencé à être livrée cette semaine à 3.500 dollars pièce. 

De son côté, la startup américaine Magic Leap espère rendre la réalité augmentée accessible en mettant l’accent sur le divertissement avec un casque qui permet à la fois de participer à des réunions holographiques mais aussi de s’adonner à toutes sortes de loisirs comme les jeux Angry Birds et Star Wars mais aussi de s’immerger dans les vidéos proposées par des chaînes de télévision ou d’écouter des playlists musicales sur Spotify associées à différentes pièces de la maison. 

>
Magic Leap + Spotify App Demo

Le divertissement est aussi le créneau visé par Bose avec ses lunettes capables de diffuser de la musique par les branche. Amazon mise pour sa part sur l'audio, avec des lunettes de vue intégrant l'assistant Alexa "pour ne rater aucun moment important de votre vie". Idem pour Huawei et ses lunettes de luxe capables de passer des appels main libre.

Très investi sur le sujet, Facebook a fait l'acquisition de la startup Oculus pour 2 milliards de dollars en 2014 et mise aujourd'hui sur la maturité des casques immersifs conçus par sa filiale pour donner une dimension sociale à la réalité virtuelle, une technologie isolante par nature à travers laquelle le groupe espère créer de nouvelles façon de socialiser. Un réseau social dédié baptisé Horizon doit être lancé l'an prochain pour permettre aux utilisateurs de se livrer à toutes sortes d'activités dans des mondes virtuels. Le groupe de Mark Zuckerberg s'est également associé avec le lunetier Luxottica pour produire d'ici six ans une paire de lunettes capable de prendre des photos ou des vidéos et d'afficher des informations dans l'environnement de l'utilisateur.

Apple devrait se lancer en 2023

Au carrefour de ces ambitions, l'adoption des lunettes connectées par le grand public pourrait bien connaître un sursaut décisif sous l'impulsion d'Apple. Passé maître dans l'art de débarquer sur les marchés émergents en proposant des produits synthétisant les attentes du public dotés d'un design séduisant et d'un haut degré de désirabilité, le groupe californien prévoirait de lancer un casque de réalité augmentée en 2022 dont les verres pourront immerger leur porteur dans un environnement numérique mêlant des éléments virtuels à ceux du monde réel. 

Selon des informations issues d’une réunion interne à l’entreprise, cet appareil serait suivi en 2023 par une paire de lunette basée sur la même technologie conçue cette fois pour être portée au quotidien. Une façon de préparer la succession de l'iPhone qui constitue toujours la principale source de revenus du groupe après douze ans d'existence mais dont les ventes s'essoufflent année après année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Snapchat Apple
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants