2 min de lecture Propulsé

Les États-Unis vont bientôt pouvoir renvoyer des hommes dans l'espace

Dépendants depuis huit ans des vaisseaux russes Soyouz pour rejoindre la Station spatiale internationale, les États-Unis espèrent réaliser un premier vol habité américain dès cet été en utilisant la capsule Crew Dragon conçue par SpaceX.

Le patron de SpaceX Elon Musk lors d'une conférence de presse après le lancement réussi de la capsule Crew Dragon le 2 mars 2019
Le patron de SpaceX Elon Musk lors d'une conférence de presse après le lancement réussi de la capsule Crew Dragon le 2 mars 2019 Crédit : JIM WATSON / AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

L'Amérique devrait bientôt retrouver son indépendance spatiale. Depuis la fin du programme Atlantis en 2011, les États-Unis sont entièrement dépendants des fusées Soyouz de la Russie pour faire voler des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS). Cela pourrait bientôt changer.

Le succès du premier vol d'essai commercial d'un nouveau vaisseau habitable dirigé par SpaceX marque le début d'une nouvelle ère pour la puissance spatiale américaine qui pourrait bientôt envoyer à nouveau des hommes et des femmes en orbite en totale autonomie.

Dimanche 3 mars, la capsule Crew Dragon de l'entreprise d'Elon Musk s'est amarrée sans incident à la Station spatiale internationale à plus de 400 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre après 27 heures de vol. Le vaisseau se détachera de la station vendredi pour retomber dans l'Atlantique, comme le premier étage de la fusée avant lui.

À lire aussi
L'espace (illustration) Propulsé
Jour de la Terre : comment lutter contre la pollution dans l'espace

Seuls un mannequin et une peluche ont pris place à bord de la capsule pour ce vol de démonstration qui doit permettre de vérifier qu'elle est parfaitement viable avant d'envisager des premiers vols habités cet été. 

Vers le premier vol habité américain depuis 2011

C'est la première fois que la Nasa confie le transport de ses astronautes à une entreprise privée. Ce changement de cap est le fruit d'un appel d'offre passé par l'agence spatiale sous la présidence de Barack Obama pour trouver des successeurs aux navettes spatiales, dont le coût d'exploitation était trop important. SpaceX et Boeing ont remporté des contrats à 2,6 et 4,2 milliards de dollars pour envoyer des astronautes en orbite vers l'ISS. Chacun devra assurer six allers-retours vers la station, dont l'entreprise d'Elon Musk assure aussi le ravitaillement depuis 2012.

Si l'essai est concluant, la Nasa pourrait faire décoller deux astronautes à bord d'une capsule Dragon vers l'ISS dès le mois de juillet. Dans le cas contraire, l'agence spatiale américaine sera contrainte de réserver des tickets supplémentaires à bord d'un vaisseau Soyouz qui reste le seul moyen de placer des humains en orbite à ce jour. Les projets de SpaceX et Boeing charrient des enjeux économiques énormes. Ils portent en eux l'avènement du tourisme spatial. Les deux concurrents aimeraient aussi pouvoir rapidement proposer des offres commerciales à destination de riches particuliers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé NASA ISS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797113365
Les États-Unis vont bientôt pouvoir renvoyer des hommes dans l'espace
Les États-Unis vont bientôt pouvoir renvoyer des hommes dans l'espace
Dépendants depuis huit ans des vaisseaux russes Soyouz pour rejoindre la Station spatiale internationale, les États-Unis espèrent réaliser un premier vol habité américain dès cet été en utilisant la capsule Crew Dragon conçue par SpaceX.
https://www.rtl.fr/actu/futur/les-etats-unis-vont-bientot-pouvoir-renvoyer-des-hommes-dans-l-espace-7797113365
2019-03-04 17:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OtIIGQjDL_pztszisvVW3Q/330v220-2/online/image/2019/0304/7797115311_le-patron-de-spacex-elon-musk-lors-d-une-conference-de-presse-apres-le-lancement-reussi-de-la-capsule-crew-dragon-le-2-mars-2019.jpg