2 min de lecture États-Unis

Les États-Unis pourraient forcer les touristes à montrer leur répertoire téléphonique

L'administration du nouveau président songerait à prendre de nouvelles mesures de restriction à l'encontre des voyageurs étrangers. Les réfractaires se verraient interdire l'entrée sur le territoire américain.

Un agent des douanes américaines à l'aéroport international de Miami
Un agent des douanes américaines à l'aéroport international de Miami Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le repli sur soi des États-Unis de Donald Trump se précise de jour en jour. Après le décret anti-immigration signé vendredi, l’administration du nouveau président des États-Unis envisagerait de mettre en place de nouvelles restrictions portant sur l’ensemble des voyageurs étrangers.  

Citant des sources anonymes, CNN affirme que la Maison Blanche songerait à demander aux visiteurs étrangers se rendant aux États-Unis de fournir les réseaux sociaux et sites web qu’ils fréquentent le plus régulièrement ainsi que le répertoire de leur téléphone portable. Les réfractaires se verraient interdire l’entrée sur le sol américain.

L’idée n’en serait qu’au stade des discussions préliminaires, tempère CNN, mais la question aurait été évoquée par l’un des conseillers de Donald Trump à la Maison Blanche avec des membres du Département d’État, de la Sécurité intérieure et des douanes il y a quelques jours.

À lire aussi
Christine Blasey Ford, est la femme qui accuse d'agression sexuelle Brett Kavanaugh, le candidat de Donald Trump à la Cour suprême. États-Unis
États-Unis : l'accusatrice de Brett Kavanaugh accepte de témoigner devant le Sénat

Repérer les menaces pour les États-Unis

L’administration de Donald Trump souhaite se doter de nouveaux outils pour s’assurer que les personnes débarquant sur le territoire américain embrassent les valeurs américaines. L’enquête sur l’attentat de San Bernardino a démontré que l’une des deux auteurs du massacre du 2 décembre 2015 avait laissé plusieurs messages en ligne attestant de sa radicalisation. Elle bénéficiait alors d’un visa temporaire K1, permettant chaque année à quelques dizaines de milliers d'Américains de faire venir de l'étranger leur futur conjoint pour l'épouser sur le sol américain .

Les services de renseignement n’ont pas attendu l’investiture de Donald Trump pour ériger le contrôle de la vie en ligne au rang de priorité. Depuis le 20 décembre, les ressortissants des pays membres du programme d’exemption de visa pour touriste (comme la France) sont invités à signaler leur présence sur les plateformes en ligne les plus populaires comme Facebook, Twitter ou YouTube dans le formulaire ESTA. Cette option volontaire avait été initiée en juin 2016 par l’administration Obama pour mieux identifier les voyageurs susceptibles de menacer les États-Unis.

À l'époque, la proposition avait provoqué une levée de boucliers chez les militants des droits de l'Homme et les entreprises technologiques qui condamnaient une mesure menaçant la vie privée des visiteurs concernés et susceptible d'aboutir à la création de la plus grande base de données gouvernementales au monde, alors que près de 80 millions de personnes voyagent tous les ans aux États-Unis par l'intermédiaire de la procédure d'exemption de visa.

Déjà 7 décrets en onze jours

Onze jours après sa prise de fonction, Donald Trump a déjà levé les quelques doutes qui persistaient sur sa capacité à mettre en œuvre ses promesses de campagne. Le 45e président des États-Unis a déjà signé sept décrets, dont celui interdisant depuis vendredi l’entrée sur le sol américain des ressortissants de sept pays majoritairement musulmans. Ce début de mandat tonitruant fait planer le spectre des promesses électorales les plus radicales du candidat républicain sur l’immigration : la fermeture des États-Unis aux musulmans étrangers et la création d’une base de données fichant les musulmans américains.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Connecté Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787014672
Les États-Unis pourraient forcer les touristes à montrer leur répertoire téléphonique
Les États-Unis pourraient forcer les touristes à montrer leur répertoire téléphonique
L'administration du nouveau président songerait à prendre de nouvelles mesures de restriction à l'encontre des voyageurs étrangers. Les réfractaires se verraient interdire l'entrée sur le territoire américain.
https://www.rtl.fr/actu/futur/les-etats-unis-pourraient-forcer-les-touristes-a-montrer-leur-repertoire-telephonique-7787014672
2017-01-31 21:19:02
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MlfP3dzBNKIhMo9Mc2sTjg/330v220-2/online/image/2016/1226/7786456966_un-agent-des-douanes-americaines-a-l-aeroport-international-de-miami.jpg