3 min de lecture Connecté

Les 3 tendances du CES de Las Vegas

Le plus grand salon mondial de l'électronique grand public a fermé ses portes dimanche à Las Vegas.

La cinquantième édition du CES se tenait à Las Vegas du 5 au 8 janvier 2017
La cinquantième édition du CES se tenait à Las Vegas du 5 au 8 janvier 2017 Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Sous les lumières aveuglantes de Las Vegas, dimanche, le rideau est tombé sur la cinquantième édition du Consumer Electronic Show. Du 5 au 8 janvier, dans les travées du Las Vegas Convention Center et les halls des plus grands hôtels de la ville, plus de 3.800 exposants et 165.000 spectateurs ont participé au plus grand raout mondial de l'électronique grand public. 

Rythmé par les conférences organisées par les poids-lourds du secteur aux quatre coins de la plus grande ville du Nevada, le CES définit tous les ans les tendances que suivront les industriels et les consommateurs tout au long de l'année. Il est aussi un lieu de démonstration pour les jeunes pousses avides de séduire des investisseurs.


Il y a cinquante ans, lors de la première édition du salon, les produits vedettes étaient des transistors et des téléviseurs couleur. Le CES a aussi été le théâtre de la naissance de nombreuses technologies futuristes comme le magnétoscope, le lecteur CD ou le DVD. Cette année, au royaume du casino, les maîtres-mots étaient plutôt l'intelligence artificielle et la connectivité.

L'intelligence artificielle à l'assaut du quotidien

L'intelligence artificielle a gagné tous les étages de l'électronique grand public. Elle est mise à contribution dans de nombreux usages de la vie quotidienne et s'est invitée dans la plupart des annonces faites au salon. L'assistant intelligent à commande vocale d'Amazon, Alexa, est par exemple intégré à des dizaines de services et produits, et permet d'exécuter des tâches en parlant avec un réfrigérateur chez LG, une voiture chez Ford, une enceinte chez Sonos ou un smartphone chez Huawei. 

À lire aussi
Un homme tenant son téléphone portable (illustration). Connecté
Certains smartphones émettent toujours trop d'ondes électromagnétiques

Le géant coréen LG a annoncé au CES que tous ses appareils électroménagers seront dorénavant équipés de WiFi afin d'exploiter un système d'intelligence artificielle. Samsung fait aussi dans le smart home avec une gamme de frigos intelligents. La France n'est pas en reste avec les capteurs connectés Sen.se, lauréats d'un prix de l'innovation du CES, la brosse à dents Kolibree et les prises et interrupteurs Netatmo.

L'intelligence artificielle a aussi investi les robots domestiques pour leur donner une personnalité plus affirmée et flouter un peu plus les frontières entre technologie et humanité. Les robots Buddy et Kuri sont ainsi capables de reconnaître les différents membres du foyer et de leur parler en affichant des expressions faciales ou sonores réalistes. 

La voiture, davantage qu'une machine

Depuis que la voiture autonome est le nouvel eldorado de l'industrie automobile, le CES fait de l'ombre aux salons de Detroit et de Genève et donne l'occasion aux constructeurs de faire la démonstration de leurs technologies. Les voitures capables de conduire sans chauffeur ont été cette année encore un thème phare du salon où elles ont occupé quasiment un hall entier du Convention Center de Las Vegas.

Sur fond de progrès de l'intelligence artificielle, les constructeurs ont présenté des concepts de véhicules hyper connectés, capables de reconnaître leurs passagers et leur environnement, de les divertir et de les rendre plus productifs. Tous les géants de la tech sont sur le pont pour s'imposer à bord de ces salons roulants : Google Home chez Hyundai, Microsoft Cortana chez Nissan, Amazon Alexa chez Ford et même Nvidia ou Qualcomm.

Concurrent annoncé de Tesla, le constructeur californien Faraday Future a quant à lui raté la présentation de son premier véhicule de production en enchaînant les dysfonctionnements sur scène en amont de l'ouverture du salon.

Les téléviseurs OLED partout

Le CES est aussi le salon de la télévision. Les constructeurs s'y livrent tous les ans une bataille sur les normes et les définitions d'écran. Cette édition a consacré le triomphe de l'OLED, une technologie délivrant des couleurs plus vives et plus contrastées que les écrans LCD traditionnels mais dont la production est difficile à maîtriser pour des écrans de grande taille.

Jusqu'à présent, seul LG maîtrisait vraiment cette technologie. Le Coréen a fait sensation en dévoilant un écran de moins de 3 millimètres d'épaisseur, plus fin qu'un smartphone. Mais il n'est plus le seul sur ce créneau. Panasonic et Sony se sont lancés dans le grand bain en présentant leurs premières gammes d'écran OLED. Premier vendeur mondial, Samsung mise sur sa technologie Quantum Dot avec une première série d'écrans QLED.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants