1 min de lecture Connecté

Le mode nuit des smartphones ne serait pas si bénéfique pour votre sommeil

Une étude de l'Université de Manchester bat en brèche l'idée communément admise selon laquelle limiter l'exposition des yeux à la lumière bleue faciliterait l'endormissement.

Des études contradictoires soulignent les effets de la lumière bleue des smartphones sur le sommeil
Des études contradictoires soulignent les effets de la lumière bleue des smartphones sur le sommeil Crédit : Flickr
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le mode nuit de nos smartphones est-il vraiment bénéfique pour nos yeux ? Depuis plusieurs mois, Apple et Google proposent aux utilisateurs d'iPhone et de smartphones Android un type d'affichage spécial censé être plus agréable pour les yeux.

Baptisées "Night Shift" ou "Night Mode", ces interfaces remplacent les lumières claires par des nuances plus chaudes et rendent les couleurs moins agressives. Elles s'accompagnent aussi d'un filtre anti-lumière bleue aux teintes jaunes pour réduire la fatigue oculaire et favoriser l'endormissement.

Les bienfaits de ces interfaces très en vogue ne seraient finalement pas aussi évidents que le consensus à l'oeuvre dans l'industrie semblait l'affirmer. Selon une étude publiée le 16 décembre par l'Université de Manchester, ces modes d'affichage pourraient même avoir l'effet inverse à celui recherché car ils perturberaient l'horloge biologique des utilisateurs.

Mieux vaut réduire la luminosité

Les chercheurs expliquent que le mode nuit envoie des messages contradictoires au cerveau car les nuances nuancées émises par l'écran du smartphone sont en réalité plus proche des éléments que l’œil humain perçoit à la lumière naturelle du jour et que l'horloge biologique utilise pour déterminer les heures appropriées pour s'endormir et se réveiller.

À lire aussi
L'application de suivi des contacts StopCovid doit être déployée début juin coronavirus
Coronavirus : non, StopCovid ne va pas pister vos contacts

Pour tirer ces conclusions, les chercheurs ont exposé des souris de laboratoire à des écrans dont ils ont ajusté la couleur sans modifier la luminosité. Ils ont ensuite observé que les animaux avaient été moins perturbés par les écrans de couleur bleue que par ceux dotés d'un filtre jaune.

Les scientifiques concluent qu'il est donc préférable de jouer sur la luminosité plutôt que d'utiliser le mode nuit car l'utilisation de lumières tamisées et froides est plus susceptible de ne pas impacter le sommeil que les filtres anti-lumière bleue. Même si dans l'idéal, il vaut mieux ne pas s'exposer aux écrans avant d'aller de se coucher.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Sciences Smartphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants