2 min de lecture La tête dans les étoiles

Le jour où le satellite météo changea la vie des météorologues

LA TÊTE DANS LES ÉTOILES - Le 1er avril 1960 est une date clé pour les météorologistes. Ce jour-là les États-Unis lançaient le premier satellite qui allait permettre d'affiner les prévisions.

micro générique La tête dans les étoiles 2019 Sophie Joussellin iTunes RSS
>
Le jour où le satellite météo changea la vie des météorologues Crédit Image : HO / NOAA/RAMMB / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par William Vuillez

Le 31 décembre 1956, Claude Darget présentait les prévisions météo pour le début du mois de janvier 1957. À cette époque, les prévisions étaient plutôt empiriques, on les faisait un peu au doigt mouillé. Louis Bodin préfère exercer son métier aujourd'hui. "Je n'aurais pas aimé du tout travailler à cette époque là, parce que pas d'ordinateur, pas de satellites, peu d'observation. Donc c'était vraiment très parcellaire".

Le 1er avril 1960,
la Nasa lance Tiros, le premier satellite météo. Enfin on allait voir le ciel d'au-dessus. "Les yeux du satellite sont deux caméras de télévision. L'une avec un grand angle, l'autre avec un télé-objectif. Les photos prises peuvent être transférées directement au sol ou être stockées sur deux bandes vidéos dans le satellite", explique-t-on à l'époque.

Même s'il n'a été opérationnel que 78 jours, Tiros a ouvert la voie aux satellites météo et c'est un peu grâce à lui que la vie des météorologues a changé, à partir des années 60. "Avant toutes prévisions, il pouvait déjà regarder l'état de la planète à travers ces images", explique Louis Bodin.

L'Europe lance Météosat

Les Américains, les Russes, les Japonais ont lancé leur satellite en 1977. L'Europe ajoute le sien, Météosat 1 qui prend son envol le 23 novembre. Il vient compléter le réseau international déjà existant et aidera à améliorer les prévisions. "Météosat, toutes les 25 minutes, prendra une image complète du disque terrestre et de sa couverture nuageuse", explique alors André Moritz de l'agence spatiale européenne.


L'annonce de Météosat inquiète alors la journaliste de RTL Claude Poznanski : "Est-ce que la mise en place de Météosat va mettre au chômage les météorologues ?", se demande-t-elle. "Absolument pas", lui répond André Moritz. La preuve Louis Bodin est là et il en est sûr : les satellites ne lui voleront pas son boulot.

À lire aussi
Aldrin sur la Lune au cours de la mission Apollo 11 le 21 juillet 1969 La tête dans les étoiles
47 ans après le dernier homme sur la Lune, qui y retournera en premier ?

Aujourd'hui les satellites observent et transmettent des informations sur des zones de plus en plus restreintes. D'un kilomètre carré, on est passé à 500 mètres et ce sera bientôt quelques dizaines de mètres. Les images arrivent aux météorologues plus rapidement. Bientôt ce sera presque en temps réel, avec à la clé des prévisions plus fiables.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La tête dans les étoiles Météo Espace
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798198180
Le jour où le satellite météo changea la vie des météorologues
Le jour où le satellite météo changea la vie des météorologues
LA TÊTE DANS LES ÉTOILES - Le 1er avril 1960 est une date clé pour les météorologistes. Ce jour-là les États-Unis lançaient le premier satellite qui allait permettre d'affiner les prévisions.
https://www.rtl.fr/actu/futur/le-jour-ou-le-satellite-meteo-changea-la-vie-des-meteorologues-7798198180
2019-08-20 08:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nkjXvCNJdZb_vnf8IgfXHw/330v220-2/online/image/2019/0820/7798200336_une-image-prise-par-un-satellite-meteo.jpg