2 min de lecture Propulsé

Le Japon à l'assaut des entrailles de l'astéroïde Ryugu

Le bombardement mené par l'agence spatiale japonaise sur l'astéroïde Ryugu début avril a permis d'exposer le sous-sol de ce vestige de la naissance du système solaire.

Illustration de la sonde Hayabusa-2 et de l'astéroïde Ryugu
Illustration de la sonde Hayabusa-2 et de l'astéroïde Ryugu Crédit : AKIHIRO IKESHITA / JAXA / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et AFP

Mission accomplie. Le bombardement mené par l'agence spatiale japonaise (JAXA) sur l'astéroïde Ryugu le 5 avril est un succès. L'engin explosif largué par la sonde Hayabusa 2 a créé un cratère artificiel à la surface de la météorite. La taille du cratère a même dépassé les espérances des scientifiques. Les images prises par la sonde à près de 300 millions de kilomètres de la Terre montrent un trou de plus de 10 mètres de diamètre. 

La création d'un cratère artificiel sur un astéroïde est une grande première. Les scientifiques japonais vont désormais pouvoir observer ses entrailles en détail, analyser les matériaux révélés par la déflagration et étudier les mouvements des débris à sa surface pour se faire une idée de son aspect au moment de sa formation.

L'astéroïde Ryugu est l'un des vestiges les plus prometteurs de la naissance du Système solaire. Les chercheurs estiment qu'il contient de grandes quantités de matière organique et d'eau depuis environ 4,6 milliards d'années. De précieuses informations qui pourraient leur permettre d'approfondir leurs connaissances sur la naissance de l'environnement spatial de la Terre et de mieux appréhender l'apparition de la vie sur notre planète

À lire aussi
La siège de la Nasa à Washington Propulsé
Voyage sur la Lune en 2024 ? Pourquoi la route est encore longue pour les humains

Une nouvelle mission périlleuse

Pour obtenir ces échantillons, la sonde va devoir pénétrer au sein du cratère. Fin février, Hayabusa 2 avait réussi à se poser sur Ryugu à la faveur d'un contact furtif qui a permis de récupérer des poussières du sol de l'astéroïde. Cette fois, les scientifiques vont tenter de collecter des éléments plus en profondeur dans les sous-sols révélés par l'explosion. Une nouvelle opération périlleuse en perspective. Il s'agira de ne surtout pas mettre en péril l'intégrité de la sonde qui doit revenir sur Terre en fin d'année prochaine pour livrer le fruit de ses recherches.

L'aventure Hayabusa 2 a débuté le 3 décembre 2014. La sonde est alors partie pour un long périple de 3,2 milliards de kilomètres pour arriver jusqu'à Ryugu qui se trouve à 340 millions de kilomètres de la Terre, car il est impossible d'y aller en ligne droite. Il lui a fallu trois ans et dix mois pour parvenir à destination. En juin 2018, elle s'est finalement stabilisée à 20 kilomètres de Ryugu, astéroïde très ancien en forme de diamant qui date de la formation du système solaire.

La sonde avait aussi largué en octobre sur l'astéroïde un petit robot franco-allemand, Mascot, qui avait travaillé plus de 17 heures pour analyser la composition du sol de ce corps rocheux primitif, dans l'espoir de mieux comprendre la formation du système solaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Astéroïdes Espace
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797507395
Le Japon à l'assaut des entrailles de l'astéroïde Ryugu
Le Japon à l'assaut des entrailles de l'astéroïde Ryugu
Le bombardement mené par l'agence spatiale japonaise sur l'astéroïde Ryugu début avril a permis d'exposer le sous-sol de ce vestige de la naissance du système solaire.
https://www.rtl.fr/actu/futur/le-japon-a-l-assaut-des-entrailles-de-l-asteroide-ryugu-7797507395
2019-04-26 13:59:10
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ie8DNG8bZRwDll-kc6Vx_w/330v220-2/online/image/2019/0222/7797018136_illustration-de-la-sonde-hayabusa-2-et-de-l-asteroide-ryugu.jpg