1 min de lecture Internet

Le fondateur de Megaupload veut concurrencer son propre sucesseur

Kim Dotcom ne fait plus confiance à Mega, le successeur de Megaupload, et souhaite lancer un service concurrent "similaire au modèle de Wikipédia".

Kim Dotcom, fondateur du site de partage Megaupload, lors d'une audience au parlement de Nouvelle-Zélande, le 3 juillet 2013 (archives)
Kim Dotcom, fondateur du site de partage Megaupload, lors d'une audience au parlement de Nouvelle-Zélande, le 3 juillet 2013 (archives) Crédit : AFP / Marty Melville
Valentin Chatelier
Journaliste RTL

Kim Dotcom ne semble pas apprécier l'évolution de Mega. Le fondateur de Megaupload, service de partage de fichiers en ligne fermé en 2012 puis rouvert en janvier 2013 sous le nom de Mega, n'a plus aucune confiance dans le service qu'il a quitté en août 2013. "Je n'ai plus confiance en Mega. Je pense que vos données n'y sont plus en sécurité", a-t-il déploré dans un échange sur le site Slashdot, rapporte Le Monde.

Le gouvernement de la Nouvelle-Zélande détiendrait selon lui le service, après avoir saisi les parts d'un investisseur chinois. "Il a utilisé un certain nombre d'hommes de paille et d'entreprises pour accumuler de plus en plus de parts Mega", a résumé Kim Dotcom sur Slashdot. L'appartenance gouvernementale a été démentie par l'administration de Mega.

Vers un "Wikipédia du partage fichier" ?

Face à cela, il a déclaré vouloir créer un service concurrent à Mega. "Je veux donner à chacun un espace de stockage en cloud (en ligne, ndlr) gratuit, illimité et chiffré, avec l’aide des donations de la communauté pour le tenir à flots", a-t-il affirmé. Un service qui serait complément open source, non lucratif et "similaire au modèle de Wikipédia". 

Mais comme le remarque Le Monde, Kim Dotcom devra attendre avant de se lancer. Il fait en effet l'objet d'une clause de non-concurrence jusqu'à la fin de l'année. Ses ennuis judiciaires pourraient également l'empêcher de réaliser ses plans, puisqu'il est poursuivi pour fraude et blanchiment d'argent et risque ainsi une extradition vers les États-Unis.

La rédaction vous recommande
À lire aussi
L'eurodéputée LR Nadine Morano, en avril 2016. polémique
Un tweet jugé raciste de Nadine Morano provoque l'indignation

 

Lire la suite
Internet Nouvelle-Zélande Pacifique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779302543
Le fondateur de Megaupload veut concurrencer son propre sucesseur
Le fondateur de Megaupload veut concurrencer son propre sucesseur
Kim Dotcom ne fait plus confiance à Mega, le successeur de Megaupload, et souhaite lancer un service concurrent "similaire au modèle de Wikipédia".
https://www.rtl.fr/actu/futur/le-fondateur-de-megaupload-veut-concurrencer-son-sucesseur-7779302543
2015-08-04 17:47:50
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Fw1Sh3pstzepoTZwF6IOtg/330v220-2/online/image/2014/1201/7775680900_kim-dotcom-fondateur-du-site-de-partage-megaupload-lors-d-une-audience-au-parlement-de-nouvelle-zelande-le-3-juillet-2013-archives.jpg