1 min de lecture Airbnb

Le Bon Coin : quatre ans de prison ferme pour avoir escroqué 130 vendeurs de véhicules

Décrit comme "un malade du jeu", un homme de 37 ans a été condamné après avoir arnaqué des internautes sur Le Bon Coin.

Le page d'accueil du site Le Bon Coin
Le page d'accueil du site Le Bon Coin Crédit : Capture d'écran du site Le Bon Coin
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Un homme de 37 ans a été condamné à cinq ans de prison dont un avec sursis par le tribunal correctionnel des Sables-d'Olonne (Vendée) pour avoir escroqué via le site de petites annonces Le Bon Coin quelque 130 vendeurs de véhicules d'occasion, a-t-on appris auprès des avocats. 

Le ministère public avait estimé que l'homme avait "l'escroquerie dans la peau" et requis sept ans de prison, dont cinq ferme. Le négociant automobile originaire de Challans (Vendée) a escroqué 131 vendeurs de véhicules et neuf acquéreurs, pour un préjudice global évalué à plus de 505.000 euros, entre juillet 2011 et février 2014. 

Des chèques falsifiés

"Je pense que les victimes considéreront que c'est une peine sérieuse", a estimé l'avocat de 52 d'entre elles, Me Olivier Robet, contacté par l'AFP. C'est une peine proportionnée, à mon avis, à la répétition des faits et au préjudice causé aux victimes". Le prévenu avait expliqué à la barre avoir été pris dans "l'engrenage" de son "addiction au jeu", arnaquant des particuliers le jour pour flamber au casino la nuit. 

À lire aussi
La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, située au sommet de la butte Montmartre, dans le XVIIIe arrondissement de Paris (photo d'illustration). justice
Airbnb : lourde peine infligée à une locataire à Paris

Ancien vendeur sur les marchés, il avait lancé en 2011 son activité de négoce de voitures, en la domiciliant chez ses parents, alors qu'il était interdit bancaire. Il contactait les vendeurs de véhicules repérés sur le site Le Bon Coin et leur proposait d'échelonner les paiements en échange d'une simple reconnaissance de dette et d'un chèque de garantie qui s'avérait sans provisions ou falsifié

Un "malade du jeu"

Les véhicules acquis étaient immédiatement revendus à perte pour avoir de l'argent à dépenser rapidement au casino, selon l'homme qui se dit un "malade du jeu". Son avocat, Me Philippe Ohayon, a considéré que ce jugement pouvait être considéré, soit comme "un appui pour une liberté conditionnelle" et des soins adaptés à "la situation maladive de ce joueur", soit "c'est une punition pure et simple" et dans ce cas c'est "contre-productif, la prison n'est pas un lieu de soins". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Airbnb Internet International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777283568
Le Bon Coin : quatre ans de prison ferme pour avoir escroqué 130 vendeurs de véhicules
Le Bon Coin : quatre ans de prison ferme pour avoir escroqué 130 vendeurs de véhicules
Décrit comme "un malade du jeu", un homme de 37 ans a été condamné après avoir arnaqué des internautes sur Le Bon Coin.
https://www.rtl.fr/actu/futur/le-bon-coin-quatre-ans-de-prison-ferme-pour-avoir-escroque-130-vendeurs-de-vehicules-7777283568
2015-04-05 15:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IuDIq7SMhmGDAQBzvOLtzg/330v220-2/online/image/2014/1202/7775710251_le-page-d-accueil-du-site-le-bon-coin.JPG