2 min de lecture Propulsé

Laïka, Ham, Félicette : les animaux pionniers de la conquête spatiale

LA TÊTE DANS LES ÉTOILES - Le 3 novembre 1957, l'Union soviétique lance dans l'espace le premier être vivant ; la chienne Laïka. D'autres animaux suivront et prépareront l'arrivée des premiers astronautes.

micro générique La tête dans les étoiles 2019 Sophie Joussellin iTunes RSS
>
Laïka, Ham, Félicette : les animaux pionniers de la conquête spatiale Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Thomas Pierre

Son cœur bat encore, mais la petite chienne Laïka ne va pas vivre longtemps. Il n'a jamais été prévu que son Spoutnik la ramène sur terre. Officiellement, elle doit ingérer de la nourriture empoisonnée après deux jours de vol, mais elle mourra bien plus tôt, de chaud, comme l'a raconté à la télévision russe Ada Kotovskaya.

La physiologiste travaillait à l'institut de médecine spatiale à l'époque du vol de Laïka. "On a remarqué une hausse de la température dans l'habitacle. Et quand elle atteint plus de 41 degrés, on a tout de suite vu que Laïka ne pourrait pas supporter une telle température pendant le vol", raconte-t-elle.

Le vol de Laïka, petite chienne de trois ans trouvée dans les rues de Moscou, se déroule dans un contexte géopolitique bien particulier. Khrouchtchev veut asséner un nouveau coup de massue aux Américains, après le lancement réussi du premier Spoutnik, un mois plus tôt. Mais Moscou a une autre idée derrière la tête.

Ham le Chimpanzé et la petite chatte Félicette

"Envoyer un être vivant, cela laissait présager que dans les quelques mois qui allaient suivre, ils allaient envoyer un être humain", explique Michel Viso, exobiologiste au Centre national d'études spatiales. Après Laïka, d'autres animaux iront dans l'espace et en reviendront vivants. Il y aura Ham, le Chimpanzé américain, puis les Français expédieront depuis la base d'Hammaguir dans le Sahara algérien la petite chatte Félicette.

>
Félicette, la 1ère chatte envoyée de force dans l'espace
À lire aussi
Un satellite (illustration) Propulsé
SpaceX : 60 nouveaux mini satellites lancés, les astronomes alertent sur la pollution

Le rat blanc Hector, dans une drôle de combinaison spatiale, sera du voyage. Et aussi Martine la guenon, en 1967, bien sanglée dans son siège, comme le retrace cette vidéo de l'INA.

Envoyer des animaux dans l'espace a permis, grâce à des biopsies compliquées, de réaliser le retour de l'homme, de comprendre par exemple les effets de l'espace sur les os, comme le rappelle Michel Viso. "On a découvert énormément de choses, par exemple, (...) pourquoi et comment se déroulait la décalcification osseuse qui pose un problème important, au niveau des astronautes", explique-t-il.

Aujourd'hui, ces opérations sont strictement encadrées. Depuis une quarantaine d'années, l'utilisation d'animaux dans l'espace à des fin de recherches est contrôlée par des comités d'éthiques. Chaque expérience doit être justifiée et doit supprimer au maximum la souffrance et le mal être animal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants