1 min de lecture Connecté

La Xbox de Microsoft écoute aussi ses utilisateurs

Microsoft a admis avoir fait écouter les joueurs de sa console de jeu pour améliorer l'intelligence artificielle de ses assistants vocaux. Des sous-traitants ont indiqué avoir entendu de nombreuses discussions enregistrées à l’insu des joueurs, la plupart impliquant des enfants.

Microsoft a vendu plus de 40 millions de Xbox one depuis son lancement en 2013
Microsoft a vendu plus de 40 millions de Xbox one depuis son lancement en 2013 Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Les enceintes connectées ne sont pas les seuls appareils à avoir des oreilles indiscrètes. Ces dernières semaines, Amazon, Apple, Google, Facebook et Microsoft ont tour à tour admis avoir fait écouter et analyser des extraits d’enregistrements vocaux de leurs utilisateurs par des sociétés extérieures. Tous  souhaitaient améliorer l’intelligence artificielle qui anime leurs assistants virtuels. Dans un article publié le 22 août, le site américain Vice révèle que Microsoft a également fait écouter les joueurs de sa console Xbox.

Les écoutes ont commencé peu après le lancement de la Xbox One, en 2013. La console de jeu pouvait alors être contrôlée à la voix via la fonction Kinect. Elles ont continué avec l’intégration de l’assistant vocal Cortana de Microsoft en 2016, remplacé récemment par celui d’Amazon, Alexa. Des enregistrements ont été déclenchés lorsqu’un utilisateur prononçait "Xbox" ou "Hey Cortana". D’autres l’ont été par erreur. Des sous-traitants ont indiqué à Motherboard avoir entendu de nombreuses discussions enregistrées à l’insu des joueurs, la plupart impliquant des enfants.

Dans un communiqué diffusé par ViceMicrosoft assure avoir interrompu ces pratiques depuis plusieurs mois et explique qu’elle continue à mener certains enregistrements en cas de soupçon des violations des conditions d’utilisation. La firme de Redmond avait déjà concédé il y a quelques jours que des entreprises partenaires avaient eu accès aux enregistrements vocaux de son assistant vocal Cortana sous Windows et à des appels passés sur Skype pour améliorer ses services vocaux. L’éditeur a mis à jour sa politique de confidentialité pour clarifier les conditions des écoutes. Épinglés pour des pratiques similaires, Apple et Google ont mis entre parenthèses leurs programmes d'amélioration.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Microsoft Jeux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants