3 min de lecture High-tech

La voiture sans conducteur Apple est-elle déjà prête à rouler ?

DÉCRYPTAGE - Des documents obtenus par "The Guardian" attestent de l'avancement du projet de voiture autonome d'Apple.

Apple CarPlay permet de récupérer le contenu et les services de l'iPhone sur le tableau de bord du véhicule
Apple CarPlay permet de récupérer le contenu et les services de l'iPhone sur le tableau de bord du véhicule Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Malgré une communication quasi-nulle sur le sujet, les ambitions d'Apple dans l'automobile se précisent. Jusqu'à présent, l'entreprise californienne est restée très discrète sur ses desseins de véhicules électriques automatisés. Mais selon le Guardian, le projet serait suffisamment avancé pour que la firme de Cupertino lorgne vers un terrain où effectuer des essais grandeur nature. Le quotidien britannique affirme que le groupe informatique américain a contacté le GoMentum Station, une ancienne base navale militaire de la baie de San Francisco utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale, reconvertie en circuit pour essais automobiles ultra-sécurisé. 

Faisceau d'indices contre silence d'Apple

Le Guardian publie des emails échangés par un ingénieur d'Apple, Frank Fearon, avec le propriétaire du centre d'essai à propos des conditions d'utilisation du complexe. "Nous aimerons discuter de la disponibilité de l'espace et savoir comment nous coordonnerions avec les autres partis qui l'utilisent", écrit notamment l'ingénieur. Le site comprend une trentaine de kilomètres de routes diverses permettant différentes mises en situation (autoroute, routes de campagne, voies ferrées, etc.). La discrétion est assurée par des barbelés et des gardes militaires veillent au grain. Plusieurs ingénieurs d'Apple se seraient déjà rendus sur place, affirme le Guardian. Mais pour l'heure, seul Honda y effectue des essais réguliers.

>
Automated Vehicle Testing | GoMentum Station

Comme à son habitude, Apple n'a pas souhaité réagir à ces révélations. Mais depuis plusieurs mois, l'hypothèse de son projet de voiture sans conducteur prend corps, à la faveur d'un important faisceau d'indices. En février, le Wall Street Journal faisait état des travaux du groupe informatique pour concevoir un mini van à propulsion électrique. Un chantier secret au nom de code "projet Titan" pour lequel Apple aurait affecté plusieurs centaines d'employés et recruté des experts, à l'instar de Doug Bett, ancien responsable qualité de Fiat-Chrysler, et de Johann Jurngwirth, ex-patron du bureau recherche et développement de Mercedes-Benz.

À lire aussi
La Game Boy, première console portable de l'histoire, fête ses 30 ans jeux vidéo
VIDÉO - Jeux vidéos : la Game Boy fête ses 30 ans

Pas de voiture entièrement autonome avant 2020 ?

Selon le Guardian, la marque à la pomme aurait loué des bureaux à proximité de son futur campus de Cupertino pour y établir les ingénieurs affectés au projet. Plusieurs cadres se seraient également rendus en Autriche afin d'échanger avec des constructeurs automobiles. En mai, l'administrateur de Fiat-Chrysler a confié avoir rencontré Tim Cook lors d'un déplacement en Californie. Le successeur de Steve Jobs se serait alors montré "intéressé par l'intervention d'Apple dans la voiture". Sans plus de précision.

Selon les spécialistes du secteur, la production des voitures entièrement autonomes ne devrait pas débuter avant 2020. D'ici-là, les constructeurs devront donner des gages en matière de cyber-sécurité notamment. Tesla, Mercedes-Benz ou Volkwagen n'ont pas attendu Apple pour obtenir des autorisations de test de leurs prototypes sur les routes de la Silicon Valley. Tesla, Audi et BMW ont déjà dévoilé des modèles capables de se garer seuls. En France, Renault et Peugeot sont aussi sur le pied de guerre. À l'étude depuis plusieurs années, les voitures autonomes Google seraient, aux dires de leurs concepteurs, déjà prêtes à sillonner les routes californiennes.

Avant 2020, la bataille pour le contrôle de l'habitacle

Mais avant de voir circuler des voitures sans volant ni pédale, capables de se repérer dans l'espace et de prendre les bonnes décisions sans intervention humaine, et en attendant la mise en place d'un cadre législatif, les constructeurs doivent déjà faire entrer Internet dans l'habitacle. Les géants du web voient dans la voiture autonome un nouveau relais de croissance pour leur savoir-faire logiciel, après le domicile, le lieu de travail et le mobile. Avec CarPlay et Android Auto, Apple et Google proposent déjà leur solution maison pour utiliser les services du smartphone sur le tableau de bord du véhicule.

En 2014, Google a lancé l'Open Automotive Alliance pour promouvoir sa plateforme Android, et notamment son service de cartographie Google Map, auprès d'une quarantaine de constructeurs. Mais tous n'entendent pas céder aux sirènes de la Silicon Valley. Fin juillet, Audi, Daimler et BMW ont ainsi racheté Here, le service de cartographie embarqué de Nokia - dont la licence est gratuite, à l'inverse de Maps - pour contrarier la domination de Google. Et garder la main sur les précieuses données relatives aux habitudes des conducteurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
High-tech Auto Apple
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779414534
La voiture sans conducteur Apple est-elle déjà prête à rouler ?
La voiture sans conducteur Apple est-elle déjà prête à rouler ?
DÉCRYPTAGE - Des documents obtenus par "The Guardian" attestent de l'avancement du projet de voiture autonome d'Apple.
https://www.rtl.fr/actu/futur/la-voiture-sans-conducteur-apple-est-elle-deja-prete-a-rouler-7779414534
2015-08-18 09:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8a36FzpNZfRQLmuA-BfdbQ/330v220-2/online/image/2015/0817/7779419593_apple-carplay-permet-de-recuperer-le-contenu-et-les-services-de-l-iphone-sur-le-tableau-de-bord-du-vehicule.jpg