1 min de lecture Propulsé

La Terre est-elle sous la menace d'une éruption solaire ?

Le Soleil n'est pas à l'abri d'une éruption solaire. Ce phénomène, courant chez les jeunes étoiles, est aussi possible sur une vielle étoile comme le Soleil. Des scientifiques établissent un risque important entre 2023 et 2026.

Une vue d'artiste de la Nasa de la sonde Parker s'approchant du Soleil
Une vue d'artiste de la Nasa de la sonde Parker s'approchant du Soleil Crédit : HO / NASA/JOHNS HOPKINS APL / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Une panne générale du réseau électrique, des trains à quai, des signalisations coupées, un système GPS brouillé... Ces annonces apocalyptiques seraient les conséquences d'une super éruption solaire (super flare, en anglais). Un phénomène courant sur les jeunes étoiles. Pourtant, les vieilles étoiles comme le Soleil peuvent connaître de telles éruptions d'ampleur. C'est ce que montre une nouvelle étude.

"Il est possible que nous puissions vivre un tel événement dans les 100 ans à venir", a déclaré l'auteur principal de l'étude, Yuta Notsu, à l'Université du Colorado à Boulder (CU Boulder).

"Si une super éruption a eu lieu il y a 1.000 ans, ce ne fut probablement pas un gros problème, a détaillé le scientifique. Les gens ont probablement vu une large aurore boréale. Aujourd'hui, c'est un problème plus important à cause des appareils électroniques."

Entrée dans un nouveau cycle

Les scientifiques ont découvert que le Soleil connaissait des cycles, d'une durée de 11 ans, comme le confirme la NASA. Selon des spécialistes de la Space Systems Research Corporation, citée par le service météorologique national américain, le cycle 24 dans lequel nous sommes arrive à terme. Le cycle 25, qui devrait "être similaire" au cycle précédent, pourrait connaître un pic d'activité en 2023-2026.

À lire aussi
Une pluie d'étoiles filantes Propulsé
Une pluie d'étoiles filantes sera visible en France vendredi matin

En 1859, une grande éruption solaire avait affectée les réseaux électriques, et notamment le télégraphe, principal moyen de communication à l'époque. Les opérateurs ont reçu des chocs électriques, malgré le débranchement de leur appareil. Des aurores boréales ont été vues jusqu'à Cuba.

Une telle catastrophe en 2012 aurait coûté 2,3 milliards d'euros (2.600 millions de dollars) selon le Times of India. Une éruption d'ampleur avait alors évité la Terre de peu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Catastrophe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants