2 min de lecture Propulsé

La Russie perd un satellite à cause d'une erreur de calcul

L'agence spatiale russe Roscosmos a perdu le contact avec le satellite météorologique Meteor lancé le 28 novembre dernier par une fusée Soyouz à cause d'une erreur de calcul.

Une fusée Soyouz décolle du cosmodrome de Vostotchny en Russie le 28 novembre 2017
Une fusée Soyouz décolle du cosmodrome de Vostotchny en Russie le 28 novembre 2017 Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

C'est un revers particulièrement embarrassant à l'heure où la Russie ne ménage pas ses efforts afin de renouer avec son lustre spatial d'antan. Le 28 novembre dernier, l'agence spatiale russe, Roscosmos, a perdu le contact avec le satellite météorologique Meteor lancé quelques heures plus tôt par une fusée Soyouz depuis le nouveau cosmodrome de Vostotchny.

"Conformément au plan de vol, les trois premiers étages du lanceur Soyouz-2.1b ont emporté le satellite à l'orbite intermédiaire visée. Cependant, la première session de communication prévue avec le satellite n'a pas pu être établie en raison du fait qu'il n'a pas atteint l'orbite prévue", avait alors indiqué l'agence russe.

Sans nouvelles de la charge principale (le satellite Meteor) et des autres charges utiles, Roscosmos a finalement révélé que cet incident était la conséquence d'une erreur de calcul

À lire aussi
Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa Propulsé
SpaceX : pourquoi le milliardaire s'envolera-t-il avec des artistes ?

"L'algorithme du système de navigation a conclu à une orientation incorrecte pour le décollage de l'étage supérieur (du satellite) après s'être détaché de la fusée", a déclaré mardi 12 décembre à l'agence de presse russe Interfax le vice-président de Roscosmos, Alexandre Ivanov. 

Le prochain lancement d'une fusée reporté

En conséquence, l'étage supérieur du satellite a effectué une rotation dans le mauvais sens, ce qui a mené à sa perte, a-t-il précisé, parlant d'une "situation inhabituelle".

"Malheureusement, nous avons été confrontés à un problème qui n'est pas lié à la qualité, à la rigueur dans l'industrie (spatiale, ndlr) mais à la particularité du logiciel utilisé", qui a déjà vingt ans de service, a affirmé Alexandre Ivanov. Et d'ajouter que le prochain lancement d'une fusée, prévu le 22 décembre, a été reporté. 

La perte du satellite météorologique - qui était accompagné de 18 charges utiles appartenant à des institutions ou des entreprises du Canada, des États-Unis, du Japon, d'Allemagne, de Suède et de Norvège - a représenté un nouvel échec cuisant pour l'industrie spatiale russe, qui a connu plusieurs revers retentissants ces dernières années. 

Construit pour le coût de 300 à 400 milliards de roubles (4 à 5,3 milliards d'euros), le cosmodrome de Vostotchny avait déjà connu en avril 2016 un premier accroc lorsque le lancement d'une fusée avait dû être annulé in extremis en raison du dysfonctionnement d'un câble. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791386806
La Russie perd un satellite à cause d'une erreur de calcul
La Russie perd un satellite à cause d'une erreur de calcul
L'agence spatiale russe Roscosmos a perdu le contact avec le satellite météorologique Meteor lancé le 28 novembre dernier par une fusée Soyouz à cause d'une erreur de calcul.
https://www.rtl.fr/actu/futur/la-russie-satellite-perdu-erreur-de-calcul-espace-7791386806
2017-12-13 17:00:16
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QHiuZq654nLZPIctnwTciw/330v220-2/online/image/2017/1212/7791387088_une-fusee-soyouz-decolle-du-cosmodrome-de-vostotchny-en-russie-le-28-novembre-2017.jpg