2 min de lecture Intelligence artificielle

La RATP présente le bus intelligent qui se gare tout seul

La régie autonome des transports parisiens vient de faire une démonstration de son projet de bus intelligent. Il se gare tout seul au 3ème sous-sol du dépôt de bus du 20ème arrondissement.

Sophie Jousselin Innovations week-end Sophie Joussellin
>
Innovations week-end du 01 avril 2018 Crédit Image : RATP | Crédit Média : Sophie Joussellin | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

C'est une première européenne que vient de présenter la RATP. Dans le cadre d'un projet de recherches européen, elle a mis au point un bus qui est capable de descendre tout seul dans un parking et de se garer à la place qu'on lui a indiquée. Il s'agit d'un bus classique de 12 mètres de long, comme ceux qu'on voit dans les rues de Paris.

La démonstration a eu lieu dans le dépôt de bus de la RATP de la rue de Lagny dans le 20ème arrondissement de Paris. Le véhicule s'est présenté à l'entrée du parking sous-terrain. Via une liaison infra-rouge, il a reçu ses données de stationnement. Il devait aller se garer sur la place 443 au 3ème sous-sol.

À 6 / 7 km/h, il a descendu la rampe qui le menait au 3ème sous-sol, en prenant des virages bien serrés. Arrivé devant la place 443, il s'est garé en marche arrière, sans abîmer le bus qui était sur la place d'à côté.

>
Garage intelligent : le bus RATP se gare en totale autonomie

Le conducteur était derrière le volant mais il ne faisait rien. Dans tous les projets actuels de véhicules autonomes, il est obligatoire qu'il y ait un opérateur toujours prêt à intervenir en cas de problème. Donc dans ce bus, le conducteur ne touche ni le volant, ni le les pédales mais il est vigilant.

À lire aussi
Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérard Darmanin fraude fiscale
Fraude fiscale : Darmanin veut rassurer quant à la traque sur les réseaux sociaux

Pour réaliser cette prouesse technique, la RATP a travaillé en collaboration avec le CEA et la performance est d'autant plus remarquable que dans ce parking, aucun réseau ne passe. Il n'y a pas de GPS il est donc pas facile pour le bus de se positionner. C'est donc un procédé complexe à base de reconnaissance de l'environnement via des caméras que le bus  s'oriente. Il est aussi bardé de capteurs, de radars qui lui permettent de repérer les obstacles à 30 mètres devant lui.

Avec ce bus intelligent, la RATP espère gagner de la place dans ses parkings sous-terrains. Aujourd’hui, les conducteurs doivent laisser une place suffisante entre 2 bus pour pouvoir descendre du bus. Avec les bus intelligents, il suffit de laisser à peine 15 cm entre deux véhicules voire moins. Ça permet de gagner 5% de places supplémentaires. Dans ce parking, il y a 184 places. Il serait possible de gagner 10 places. Le conducteur est également libéré d'une tâche qui n'est pas la plus excitante de son métier.

Concrètement, si ce projet se concrétise, le conducteur déposera le soir son bus à l'entrée du parking et le matin il l'attendra au même endroit. Un signal sera envoyé au bus, qui sortira de sa "torpeur" et montera les 3 niveaux tout seul, jusqu'au conducteur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intelligence artificielle Supermarchés Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants