3 min de lecture Perché

La première ferme flottante au monde va voir le jour aux Pays-Bas

Elle accueillera 40 vaches laitières et fonctionnera en totale autonomie, dans le respect des règles environnementales et de l'économie circulaire. Néanmoins, la question de la vie des animaux dans le complexe reste à être éclaircie.

La ferme laitière flottante sera installée dans le port de Merwehaven
La ferme laitière flottante sera installée dans le port de Merwehaven Crédit : capture d'écran vidéo @Beladon
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Au Pays-Bas, l'agriculture s'installe en ville. Les commerces de Rotterdam pourront, dans quelques mois, se vanter de l'origine de leurs produits, qui seront fabriqués dans une ferme laitière... flottante. Ce concept original de la société immobilière néerlandaise Beladon se veut surtout pratique : l'agriculture urbaine permettra à la ville de bénéficier de produits frais qui ne seront pas nécessairement transportés par des véhicules polluants.

Peter van Wingerden, ingénieur à Beladon, travaillait à New York, en 2012, sur un projet de logements flottants sur l'Hudson quand l'ouragan Sandy a frappé l'Atlantique nord et paralysé le réseau de transport.

"En voyant la dévastation provoquée par l'ouragan Sandy, j'ai été frappé par la nécessité de produire des aliments aussi près que possible des consommateurs", explique-t-il à la BBC. Peter van Wingerden a eu l'idée de créer, sur l'eau, un espace dédié à la production de ces produits frais.

À lire aussi
Netflix est le leader mondial de la vidéo à la demande par abonnement séries
Netflix : partager son compte pourrait bientôt devenir impossible

Une agriculture urbaine... et technologique

Au milieu du port de Merwehaven, à Rotterdam, une étrange structure a pris place en ce début du mois d'août : la première ferme flottante au monde verra le jour dans quelques mois. Constituée de 3 niveaux, cette ferme devrait produire 800 litres de lait par jour.

La ferme laitière est donc non seulement un projet novateur sur le plan écologique, mais également sur le plan technologique, puisqu'elle est destinée à résister aux ouragans. La ferme s'inscrira dans l'économie circulaire et locale : 80% des déchets industriels provenant de la ville composeront la nourriture des vaches (de race Montbéliarde), tels que la pelouse tondue des stades et des terrains de golf, les pelures de pommes de terre des restaurants et les sous-produits des brasserie locales.

Une serre high-tech produira le reste de nourriture nécessaire : des lentilles d'eau à croissance rapide et riches en protéines, ainsi que d'autres fourragères (trèfles, herbe et luzerne). Un atelier permettra également de conditionner et transformer les produits. La ferme sera donc totalement autonome en production de lait, crème, yaourts et fromages.

L'autosuffisance énergétique est également un des objectifs de cette petite industrie flottante. Les panneaux solaires présents sur le toit permettront de faire fonctionner une unité de production d'hydrogène par électrolyse, le fumier des vaches sera recyclé comme fertilisant, et l'eau de pluie sera récupérée. 

Enfin, seulement trois personnes seront nécessaires pour gérer l'ensemble puisque tout ou presque sera automatisé : des mini-wagons apporteront de la nourriture aux vaches, dont la traite sera assurée par des robots.

Quid des conditions de vie des vaches ?

Cette ferme pourrait néanmoins faire réagir les défenseurs des animaux. Les vaches seront en effet placées à un "étage" sécurisé et abrité du complexe, où elles ne verront pas directement la lumière du jour. De même, la vue des cargos par les baies vitrées pourra leur sembler inhabituelle. 

Composée au départ de 40 vaches laitières, le seuil minimal de sa rentabilité, la société précise que le nombre de vaches pourra facilement augmenter en fonction de l'évolution du projet. De plus, malgré les inconforts soulignés par les autorités portuaires concernant le bruit et les odeurs, l'autorisation a été donnée à la société de s'installer dans le port. 

Ce projet de ferme flottante n'est pas le seul de la société Beladon, spécialisée dans l'aménagement sur l'eau. La société néerlandaise travaille également sur la création d'un hôtel, d'une usine de traitement des eaux, et d'un terminal pour les bateaux de croisière. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Perché Innovation Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794656509
La première ferme flottante au monde va voir le jour aux Pays-Bas
La première ferme flottante au monde va voir le jour aux Pays-Bas
Elle accueillera 40 vaches laitières et fonctionnera en totale autonomie, dans le respect des règles environnementales et de l'économie circulaire. Néanmoins, la question de la vie des animaux dans le complexe reste à être éclaircie.
https://www.rtl.fr/actu/futur/la-premiere-ferme-flottante-au-monde-va-voir-le-jour-aux-pays-bas-7794656509
2018-09-04 21:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mtnWBwJCi16rGdEuMni-Ww/330v220-2/online/image/2018/0904/7794657538_la-ferme-laitiere-flottante-sera-installee-dans-le-port-de-merwehaven.PNG