4 min de lecture Propulsé

La Nasa va envoyer une sonde pour "toucher" le Soleil

La sonde Parker Solar Probe sera envoyée par la Nasa entre le 31 juillet et le 19 août. L'objectif de la mission : s'approcher autant que possible de notre Soleil sans que l'appareil ne fonde...

Le soleil (illustration)
Le soleil (illustration) Crédit : SIPANY/SIPA
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Il ne lui reste plus que quelques semaines sur Terre. Le Parker Solar Probe, une petite sonde, sera lancé cet été par la Nasa. Son objectif : s'approcher le plus possible du Soleil... sans fondre. Il sera le premier appareil à tenter de "frôler" le Soleil à une si petite distance : au plus près, il passera à 6,5 millions de km de la surface. Une bagatelle quand on sait que la Terre se situe à près de 150 millions de km de l'astre lumineux.

Le projet devrait durer sept ans. Le Parker Solar Probe, à peine plus imposant qu'une petite voiture, tient son nom d'Eugène Parker, un physicien révolutionnaire qui a évoqué pour la première fois en 1958 l'existence de vents solaires (qui expliquent notamment le phénomène des aurores boréales).


Le 20 juillet dernier, deux scientifiques impliqués dans le projet, Nicky Fox et Alex Young, ont présenté la mission de la sonde lors d'une conférence de presse télévisée au Kennedy Space Center de la Nasa. "Nous étudions le Soleil depuis des décennies et maintenant nous allons enfin nous rendre là où tout se passe", a déclaré Alex Young.

À lire aussi
La sonde Chang'e 4 ressemble trait pour trait à sa prédécesseure, Chang'e 3, qui a atterri sur la Lune en 2013 espace
Pourquoi la Chine veut éclairer la face cachée de la Lune

Comprendre l'influence du Soleil sur la Terre

Vu de la Terre, le Soleil n'est qu'un disque lumineux. Mais il représente en réalité "une étoile dynamique et magnétiquement active", explique Sarah Frazier, scientifique au Goddard Space Flight Center, sur le site de la Nasa

Au cours de ses sept années d'observation et d'étude de notre Soleil, la sonde réalisera environ 24 orbites. Elle aura pour objectif d'échantillonner le vent solaire, d'étudier la couronne solaire (c'est-à-dire l'atmosphère externe du Soleil), et de fournir des analyses encore jamais obtenues.

En plus de l'influence qu'a le Soleil sur la Terre, cette expérience permettra, comme à chaque mission de découverte spatiale, de comprendre les origines du systèmes solaires et des planètes et étoiles qui le composent : "En étudiant notre étoile (...) nous pouvons également en apprendre davantage sur toutes les autres étoiles de la galaxie, l'univers et même les débuts de la vie", explique Thomas Zurbuchen, administrateur au siège de la Nasa.

Une technologie de pointe

Impossible à fabriquer il y a encore quelques années, c'est l'avancée de la technologie qui a permis la création de cette sonde. Des innovations techniques précises ont été nécessaires, telles que : le bouclier thermique, le système de refroidissement des panneaux solaires et le système avancé de gestion des pannes.

Les scientifiques se sont assurés de mettre au point un engin prêt à endurer un environnement très hostile. Ainsi, le câblage électronique composant la sonde sera constitué de tubes de cristal de saphir et certains éléments, tels que les puces électroniques, seront fabriqués à partir de métaux résistants aux fortes températures.

Pour préparer au mieux la sonde aux effets des rayonnements thermiques de l'astre, les scientifiques ont dû la tester grâce au four solaire d'Odeillo (situé en Occitanie) qui concentre la chaleur du soleil à travers 10.000 miroirs.

Enfin, des panneaux solaires nouvelle génération seront également utilisés. Le système qui permettra de les maintenir à une température acceptable aura une double fonction : il aura à la fois la charge de les empêcher de geler (lorsque la sonde quittera la surface terrestre), mais aussi celle de les empêcher de surchauffer

>
Comment le Parker Solar Probe de la Nasa survivra-t-il au Soleil ?

La sonde peut-elle fondre ?

Contrairement aux autres sondes et satellites déjà envoyés dans l'espace, le bouclier thermique de la sonde devra résister à une gamme de températures très large. Il subira non seulement les températures très froides de l'espace (environ -270 degrés), mais aussi celles extrêmement chaudes dues à la proximité du Soleil. Les scientifiques prévoient environ 3 millions de degrés dans la couronne solaire, là où sera envoyée la sonde.

Mais comment fera-t-elle pour ne pas fondre ? Pour répondre à cette question, il est important de distinguer les notions de température et de chaleur. "La couronne par laquelle passe la sonde Parker Solar Probe a une température extrêmement élevée mais une densité très faible. Pensez à la différence entre mettre votre main dans un four chaud et la mettre dans une casserole d'eau bouillante. Dans le four, votre main peut supporter des températures beaucoup plus élevées que dans l'eau car elle doit interagir avec plus de particules ", explique Suzannah Darling, scientifique à la Nasa.

Le Parker Solar Probe, la sonde qui étudiera le Soleil, muni de son bouclier thermique
Le Parker Solar Probe, la sonde qui étudiera le Soleil, muni de son bouclier thermique Crédit : NASA / Johns Hopkins / Ed Whtiman

La sonde ne subira pas donc pas une chaleur équivalente à 3 millions de degrés, car la couronne est peu dense. Le bouclier de l'engin, composé principalement de carbone, ne sera donc chauffé "qu'à" environ 1.400 degrés. Le corps de la sonde, protégé par le bouclier, ne devrait donc pas dépasser les 30 degrés.

Départ imminent

Une fois en orbite autour du Soleil, la sonde sera située à 8 minutes-lumière de la Terre. La communication avec la Nasa sera difficile en ce sens où le moindre problème devra être géré 8 minutes en retard... L'engin a donc été conçu pour être "intelligent" : il sera par exemple capable d'ajuster lui-même sa trajectoire grâce à plusieurs capteurs.

Le décollage est prévu à Cap Canaveral (Floride) dans quelques semaines, entre le 31 juillet et le 19 août, et entre 4 et 6 heures du matin. "L'énergie de lancement sera 55 fois supérieure à celle nécessaire pour envoyer un objet vers Mars", détaille Yanping Guo, physicien. 

Le Parker Solar Probe rejoindra dans un premier temps l'orbite de Venus, avant de se rapprocher au fur et à mesure du Soleil. C'est pourquoi la sonde est lancée en plein été, période pendant "la Terre et les autres planètes de notre système solaire sont dans l'alignement le plus favorable pour nous permettre d'approcher le Soleil".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé NASA Innovation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794224092
La Nasa va envoyer une sonde pour "toucher" le Soleil
La Nasa va envoyer une sonde pour "toucher" le Soleil
La sonde Parker Solar Probe sera envoyée par la Nasa entre le 31 juillet et le 19 août. L'objectif de la mission : s'approcher autant que possible de notre Soleil sans que l'appareil ne fonde...
https://www.rtl.fr/actu/futur/la-nasa-va-envoyer-une-sonde-pour-toucher-le-soleil-7794224092
2018-07-26 07:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Fd4K1KS1bU2R7GasRyo7ng/330v220-2/online/image/2017/0601/7788790166_le-soleil.jpg