1 min de lecture Espace

La Nasa part à la recherche de la vie sur Europe, la lune de Jupiter

Les scientifiques s'intéressent depuis longtemps à Europe, la lune glacée de Jupiter, qui avait révélé, en 2016, d'étranges panaches de vapeur.

Europe, l'une des lunes de Jupiter
Europe, l'une des lunes de Jupiter Crédit : HANDOUT / NASA/JPL-CALTECH/SETI INSTITUTE / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

La Nasa voit (très) grand. Après la Lune et Mars, c'est désormais un projet visant Europe, un des 79 satellites gravitant autour de Jupiter, qui vient d'être validé par l'agence spatiale américaine. 

Le satellite Europa Clipper, qui a également donné son nom à cette mission, sera envoyé à l'horizon 2025 et devra déterminer l'habitabilité de la lune, aujourd'hui soupçonnée d'abriter des océans souterrains à 100 kilomètres de profondeur. 

Bien que très éloignée de notre Soleil, et largement en dehors de la zone habitable de notre système solaire, Europe pourrait néanmoins réunir les trois conditions nécessaires à l'apparition de la vie : l'eau sous forme liquide, la chaleur et de la chimie organique. 

En 2016, l'agence spatiale avait annoncé avoir observé, grâce au télescope Hubble, d'immenses jets de vapeur d'eau à sa surface. Une théorie qui confirmait les premières observations de la sonde Galileo, lancée en 1989, qui avait décelé des couleurs étranges sur certaines zones de surface, qui seraient entrées en contact avec de l'eau souterraine chargée en sel.

De "fortes preuves d'un océan d'eau liquide"

À lire aussi
Un satellite (illustration) Propulsé
SpaceX : 60 nouveaux mini satellites lancés, les astronomes alertent sur la pollution

"La mission placera un engin spatial en orbite autour de Jupiter afin de mener une enquête détaillée sur Europe, un monde qui montre de fortes preuves d’un océan d'eau liquide sous sa croûte glacée et qui pourrait abriter des conditions favorables à la vie", explique la Nasa sur son site internet.

Europa Clipper bouclera plusieurs orbites autour de Jupiter avant d'entreprendre des survols rapprochés sur sa lune glacée, à des distances variant de 2.700 à 25 kilomètres d'altitude. Muni de 9 instruments, il étudiera plus précisément les panaches de fumée. 

"Si l'existence des panaches est confirmée - et s'ils sont liés à un océan sous-marin -, étudier leur composition aidera les scientifiques à étudier la composition chimique de l'environnement potentiellement habitable d'Europe", précise la Nasa.

Enfin, Europa Clipper devra définir les zones de la couche de glace est la plus solide, afin de permettre à un atterrisseur, qui devrait être envoyé vers 2030, de s'y poser.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace NASA Propulsé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants