1 min de lecture Augmenté

La Nasa et le MIT imaginent un avion capable de voler comme un oiseau

Des scientifiques ont mis au point une aile volante dont la structure est assez légère et robuste pour se déformer, se plier et se tordre comme celle d'un oiseau.

Des chercheurs ont mis au point une aile flexible qui évolue au fil du vol.
Des chercheurs ont mis au point une aile flexible qui évolue au fil du vol. Crédit : Eli Gershenfeld, NASA Ames Research Center
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Un avion qui change de forme en plein vol ? C'est bientôt possible grâce aux recherches scientifiques du MIT (Massachussetts Institute of Technologiy) et de la Nasa. Ils ont mis au point une aile volante dont la structure est assez légère et robuste pour se déformer, se plier et se tordre comme celle d'un oiseau afin de s'adapter aux changements de condition en vol et améliorer leur rendement.

Ce sont les anciens avions qui ont inspirés les chercheurs. Jusqu'au début de la Première Guerre mondiale, les transports aériens ne disposaient pas d'ailerons pour tourner. Les câbles des commandes de vol se contentaient de tordre les ailes pour incliner l'avion à gauche ou à droite afin de changer de direction. Ces structures souples et solides étaient constituées de bois et de toile et la technique employée s'appelait le "gauchissement". C'est de cette manière que Blériot était parvenu à traverser la Manche en 1909 avec le Blériot XI. 

Les scientifiques du MIT et de la Nasa se sont réunis pour créer une aile d'avion qui exploite ce même système de torsion pour modifier la trajectoire de l'appareil. L'avion du futur ne possédera ni ailerons, ni volets, ni fuselage (corps de l'avion). En clair, l'avion sera quasiment plat, il n'aura plus les formes arrondies que l'on connaît aujourd'hui. 

Ce nouveau facteur de forme cumule bien des atouts. Plus légère, l'aile serait plus efficace et permettrait de dépenser beaucoup moins d'énergie que les matériaux les plus performants disponibles actuellement. Elle est constituée d'un maillage en 3D de matériaux légers et mesure 5 mètres de long. Les tests en soufflerie ont prouvé que cette technologie améliorera grandement les rendements de l'aile. À terme, elle sera fabriquée par des petits robots autonomes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté NASA Sciences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants