1 min de lecture Météo

La 5G pourrait réduire l'exactitude des prédictions météo de 30 %

Le nouveau réseau internet ultra rapide risque de bouleverser les prévisions météo. En cause : les fréquences utilisées qui parasitent les satellites.

L'ouragan Willa s'approchant du Mexique
L'ouragan Willa s'approchant du Mexique Crédit : Handout / NOAA/RAMMB / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

La 5G est sur le point de révolutionner le réseau internet mais aussi aussi de perturber les prédictions météo. Neil Jacob, le directeur de l'Agence numérique d'observation océanique et atmosphérique (NOAA), a déclaré devant le Parlement américain que la 5G pourrait réduire l'exactitude des prédictions de 30 %. Cette baisse signifierait un retour "dans les années 80 en matière de prévisions", a-t-il précisé. 

Le problème intervient alors que les pays du monde entier sont sur le point de basculer vers la prochaine génération de réseau internet ultra rapide sans fil, les météorologues s’inquiètent. Tout est une question de fréquence. L'accès à la bande 24 gigahertz a été mise en vente en mars dernier. 

Or, cette fréquence est très proche de celle de 23,8 gigahertz, surveillée par les satellites et sur lesquels se basent les spécialistes pour prévoir la météo. Si le signal 5G est déployé trop près de cette fréquence, il risque de la parasiter et de causer la perte de 77 % des données récoltées. 

Impossible d'anticiper des phénomènes dangereux

Un problème qui s'aggravera si la Commission fédérale des communications (FCC) décide de vendre d'autres fréquences, notamment celles proches des 36 gigahertz pour prévoir la pluie et la neige, des 50,2 gigahertz pour les températures et des 80 gigahertz pour les nuages et la glace. Il serait alors très difficile d'anticiper certains ouragans par exemple et donc de protéger la population concernée. 

À lire aussi
Un orage au-dessus de Nice, le 27 juillet 2019 météo
Météo : l'Hérault placé en vigilance orange pour cause d'orage

La France devrait être épargnée par ces interférences. Le directeur général de l'Agence national des fréquences (ANFR) a expliqué au site du quotidien 20Minutes que l'intégration d'"une protection à la bande 26 Ghz est prévue pour permettre aux satellites de continuer à détecter des données".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Connecté Technologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797699919
La 5G pourrait réduire l'exactitude des prédictions météo de 30 %
La 5G pourrait réduire l'exactitude des prédictions météo de 30 %
Le nouveau réseau internet ultra rapide risque de bouleverser les prévisions météo. En cause : les fréquences utilisées qui parasitent les satellites.
https://www.rtl.fr/actu/futur/la-5g-pourrait-reduire-l-exactitude-des-predictions-meteo-de-30-7797699919
2019-05-24 16:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BH5ug3J-c63Fa0MqAXHOpQ/330v220-2/online/image/2018/1022/7795287945_l-ouragan-willa-s-approche-du-mexique.jpg