1 min de lecture Propulsé

L’étoile géante Bételgeuse va-t-elle s’éteindre sous nos yeux ?

L'étoile géante Bételgeuse, l'une des plus brillantes de la Voie lactée, a vu sa luminosité chuter depuis quelques semaines.

L'étoile Bégelteuse
L'étoile Bégelteuse Crédit : L. Calçada / ESO / LESIA / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

L’étoile géante Bételgeuse va-t-elle s’éteindre ? C'est la question qui se pose car depuis quelques semaines, sa luminosité a chuté. L’événement met les astronomes en effervescence car il pourrait annoncer son explosion en supernova, phénomène rarissime dans notre galaxie.

Située dans la constellation d'Orion, cette "super géante rouge", presque mille fois plus grosse que le Soleil, brille intensément dans le ciel d'hiver, où elle est visible à l’œil nu grâce à sa couleur orange. L'étoile figurait parmi les 10 plus brillantes de la galaxie. Mais depuis la mi-novembre, "sa luminosité a chuté de manière drastique, de l'ordre de 70%", explique à l'AFP Pierre Kervalla, de l'Observatoire de Paris - PSL.

Alertés par des observateurs amateurs, des astronomes ont déclenché en décembre une vaste campagne d'observation, mobilisant les plus grands télescopes de la planète, dont le Very large télescope au Chili. Plusieurs hypothèses sont avancées : il pourrait s'agir d'une éjection de gaz formant de la poussière et cachant le rayonnement ou de la mort de Bételgeuse.

Une explosion peu probable

Ce dernier scénario se solderait par une explosion en supernova. S'il semble peu probable dans un avenir proche, il fait rêver les astronomes : l'astre en fin de vie n'ayant plus de "carburant" (issu de la fusion nucléaire), son cœur s'effondrerait sur lui-même et formerait une étoile à neutrons, un objet très compact qui crée une onde de choc disloquant complètement l'étoile, le tout en quelques heures seulement.

À lire aussi
La "Super Lune" aux États-Unis le 14 novembre Propulsé
La plus grosse "Super lune" de 2020 brillera dans la nuit du 7 au 8 avril

Depuis la Terre, on observerait alors à l’œil nu un point aussi brillant que la Lune dans la voûte céleste diurne et nocturne. À cela s'ajouterait un joli spectacle, "celui d'un écho de lumière se propageant autour, comme des ronds dans l'eau", précise Pierre Kervalla.

"Ce serait un spectacle inoubliable pour l'humanité entière. J'espère pouvoir voir une supernova de mon vivant", confie Eric Lagadec. Car ce phénomène n'arrive qu'une fois par siècle dans la Voie lactée, et la dernière formation de supernova observée remonte à 1604.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants