2 min de lecture Connecté

L’Etat islamique utilise TikTok pour faire sa propagande auprès des jeunes

L'organisation terroriste est toujours active sur les réseaux sociaux depuis le retrait des troupes américaines en Irak et en Syrie. Une vingtaine de comptes liés à l'EI ont été supprimés de TikTok ces dernières semaines.

L'application TikTok a passé la barre symbolique du milliard de téléchargements
L'application TikTok a passé la barre symbolique du milliard de téléchargements Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Dépossédé de son califat en Irak et au Levant en mars, l’Etat islamique est toujours actif en ligne où il continue d’exercer son influence auprès des jihadistes et des aspirants terroristes sur les réseaux sociaux. Après Facebook, Twitter, Instagram, WhatsApp et Telegram, l’organisation terroriste a fait récemment une incursion sur le réseau social à la mode TikTok afin de faire sa propagande auprès des adolescents. Selon le Wall Street Journal, près de 25 comptes liés à l’EI ont été identifiés et signalés à TikTok par l’agence Storyful avant d’être retirés de la plateforme ces dernières semaines.

Détenue par le géant chinois Bitedance, TikTok est l’unes des applications les plus populaires du moment. Téléchargée à plus d’un milliard de reprises à travers le monde, elle rassemble plus de 500 millions d’utilisateurs actifs par mois, dont 4 millions en France, où 45% des moins de 13 ans déclaraient l'utiliser en début d’année. On estime que plus d’un tiers de ses membres sont âgés de moins de 18 ans. 

Pour séduire cette audience aisément influençable, l’Etat islamique a repris les codes de TikTok en diffusant de courtes vidéos truffées de filtres et d'effets spéciaux proposés par la plateforme. Certaines montraient des soldats de l’EI lourdement armés parader dans les rues, exhibant des cadavres et chantant des hymnes à la gloire de l’organisation terroriste. D’autres glorifiaient les combattants à l’aide de chansons ciblant directement les jeunes filles.

L’influence exercée par l’EI sur TikTok n’est pas très claire. Le Wall Street Journal affirme que la plupart des comptes identifiés n’atteignaient pas la barre des 1.000 abonnés. Selon un salarié du réseau social cité par le média américain, "seule une de leurs vidéos avait atteint un nombre de vues à deux chiffres avant son retrait".

Une politique de modération très stricte

À lire aussi
Google Stadia a été annoncé le 19 mars 2019 à San Francisco Connecté
Google Stadia : la liste des jeux vidéo disponibles au lancement

L’Etat islamique a réussi à passer en dehors des radars des équipes de modération de TikTok. Accusée de faire la promotion de la pornographie auprès des enfants et de laisser proliférer les contenus antisémites et pédopornographiques ces derniers mois, l’entreprise a mis en place des outils technologiques avancés pour soutenir une politique de modération très stricte qui ne tolère ni les contenus relatifs au crime organisé ni les publicités à caractère politique. 

"Les contenus promouvant les organisations terroristes n'ont absolument pas leur place sur TikTok", a indiqué l'entreprise dans un courriel transmis à la presse. "Nous imposons une interdiction permanente à tout compte de ce type et à tout terminal auquel il est lié, dès que ceux-ci sont identifiés, et nous mettons continuellement en place des contrôles de plus en plus stricts afin de détecter de manière proactive les activités suspectes".

Lancé en 2017, TikTok était la troisième application la plus installée au monde au premier semestre derrière WhatsApp et Messenger. Mais ses problèmes de modération l’ont placé dans le collimateur des autorités. Brièvement interdire en Inde, elle a fait l’objet d’une amende de 5,7 millions de dollars par l’autorité américaine des télécommunications fin février qui lui reprochait une collecte illégale de données personnelles de mineurs de moins de treize ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Terrorisme Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants