4 min de lecture Connecté

Keynote Apple du 25 mars : ce que l'on sait des annonces à venir

ÉCLAIRAGE - Apple organise une keynote à Cupertino lundi 25 mars pour développer son offre de services. Une plateforme vidéo concurrente de Netflix et un kiosque de presse sont attendus.

La keynote d'Apple est le rendez-vous phare de la rentrée des nouvelles technologies
La keynote d'Apple est le rendez-vous phare de la rentrée des nouvelles technologies Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Apple organise ce lundi 25 mars sa prochaine keynote à son siège de Cupertino, en Californie. Le titre de l'événement, "It's show time", et la courte vidéo accompagnant l'invitation adressée aux médias début mars confirment les bruits qui couraient ces derniers mois : la conférence de presse va mettre l'accent sur le cinéma et les séries avec le lancement très probable du propre service de streaming vidéo du groupe californien. L'événement est à suivre en direct sur RTL Futur à partir de 19 heures (heure de Paris).

Signe de sa volonté d'amorcer un nouveau virage de son existence de fournisseur de services, Apple a renouvelé ces derniers jours plusieurs gammes de produits sans crier gare. Deux iPad, des iMac et la dernière génération des AirPods se sont ajoutés au catalogue de la marque par voie de communiqué de presse afin de ne pas voir les annonces de lundi éclipsées par ces nouveautés matérielles.

Cette keynote doit en effet confirmer la montée en puissance des services dans l'écosystème du groupe, conformément aux objectifs fixés par son PDG Tim Cook en fin d'année dernière. Face au ralentissement des ventes de l'iPhone, Apple souhaite accélérer la diversification de ses revenus en capitalisant sur les services. 

À lire aussi
Le 20 février 2019, Samsung présentait son Galaxy Fold, retiré provisoirement du marché. smartphone
Samsung : les fabricants chinois peuvent-ils dépasser le n°1 mondial ?

L'App Store, Apple Music, Apple Pay et le cloud ont rapporté plus de 40 milliards de dollars lors du dernier exercice. Apple souhaite intensifier le mouvement en s'attaquant à de nouveaux horizons : le cinéma, d'abord, à travers une plateforme de vidéo à la demande en streaming concurrente de Netflix forte d'un budget estimé à un milliard de dollars, mais aussi les médias, avec un nouveau kiosque de presse issu d'Apple News. 

Un concurrent de Netflix (encore en construction)

Après des mois de rumeurs et de lourds investissements, la fameuse plateforme concurrente de Netflix et d'Amazon Prime d'Apple va voir le jour dans quelques heures au Steve Jobs Theater de l'Apple Park. Plusieurs figures de Hollywood comme Jennifer Aniston, Jennifer Garner, Reese Witherspoon ou le réalisateur J.J. Abrams sont attendus pour ce lancement en grandes pompes qui doit marquer l'avènement d'Apple parmi les principaux diffuseurs de contenus. 

Le service doit prendre la forme d’une application TV sur laquelle Apple proposerait des films, des séries et des documentaires exclusifs aux propriétaires d’iPhone, d’iPad et d’Apple TV ainsi que des abonnements à d’autres services comme HBO. Le groupe a investi près d’un milliard de dollars dans la production de contenus originaux. La ligne éditoriale de la plateforme s'annonce plus lisse que celle de Netflix. Selon plusieurs sources, Apple aurait demandé aux équipes travaillant sur les programmes de réduire autant que possible les scènes de sexe, de violence et de drogue. Tim Cook aurait même opposé son veto à une série biopic sur le rappeur Dr Dre.

Parmi les programmes en développement figurent une série d'espionnage avec Brie Larson, un remake du film de Terry Gilliam Time Bandits, un show avec Oprah Winfrey sur plusieurs années, l'adaptation par Steven Spielberg de la série culte des années 80 Amazing Stories, une série de J.J. Abrams tirée du roman My Glory Was I Had Such Friends d'Amy Silverstein ou encore une série sur les coulisses des shows TV matinaux américains avec Jennifer AnistonReese Witherspoon et Steve Carell

Mais le service a peu de chance d'être finalisé lundi. La presse américaine croit savoir qu'il sera annoncé sans la majorité de ses contenus originaux, la plupart de ces programmes étant encore en tournage. Selon ReCode, Apple devrait surtout rassembler des programmes tiers au sein de sa propre interface au lancement. Des packs avec des abonnements à tarifs préférentiels pour HBO, Showtime ou Starz seraient dans les tuyaux. Le service serait d'abord présenté aux États-Unis avant d'être déployé dans une centaine de pays les mois suivants.

Netflix a déjà confirmé qu'il ne ferait pas partie de l'offre de streaming d'Apple. Le numéro un mondial du secteur va voir la liste de ses rivaux s'étoffer considérablement dans les prochains mois. Le groupe Disney a prévu de lancer son service de streaming Disney+ cette année, tout comme WarnerMedia, la nouvelle branche média et divertissement d'AT&T.

Un kiosque de presse

Outre sa plateforme de SVOD, Apple doit aussi dévoiler un kiosque de presse en ligne intégré à l’application Apple News. Annoncé lui aussi comme un "Netflix de la presse", ce service pourrait permettre de lire journaux et magazines de façon illimitée en échange d’un abonnement mensuel avoisinant les dix dollars.

Basé sur l’application Texture, rachetée par Apple il y a un an, il serait d’abord lancé aux États-Unis, en Australie et en Grande-Bretagne. Là encore, la France risque de patienter de longs mois avant d'en voir la couleur. Dans l'Hexagone, Apple News n'est pour l'instant qu'un widget au pouvoir important mais au fonctionnement opaque.

Mais Apple va devoir donner des gages aux éditeurs. Ces derniers rechignent à laisser au groupe californien la moitié des revenus liés au service et la gestion des données des comptes des utilisateurs, conditions fixées pour intégrer la plateforme. À titre de comparaison, Apple prélève une commission de 30% aux éditeurs d’applications sur les abonnements à l’App Store.

Un service de jeux mobiles en illimité

Apple pourrait effectuer une troisième annonce ce soir. Selon Bloomberg, le groupe informatique aurait dans les cartons un service de jeux vidéo. Il ne s'agirait pas d'un concurrent de Google Stadia et des autres plateformes de jeu en streaming mais d'un service permettant de jouer en illimité à des jeux disponibles sur l'App Store. Les utilisateurs de l'iPhone et de l'iPad pourraient avoir accès à un vaste catalogue de jeux mobiles en échange d'un abonnement mensuel, dont une partie du montant serait reversé aux éditeurs par Apple en fonction du temps passé sur chaque titre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Apple Netflix
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797252285
Keynote Apple du 25 mars : ce que l'on sait des annonces à venir
Keynote Apple du 25 mars : ce que l'on sait des annonces à venir
ÉCLAIRAGE - Apple organise une keynote à Cupertino lundi 25 mars pour développer son offre de services. Une plateforme vidéo concurrente de Netflix et un kiosque de presse sont attendus.
https://www.rtl.fr/actu/futur/keynote-apple-du-25-mars-ce-que-l-on-sait-des-annonces-a-venir-7797252285
2019-03-24 14:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/s9Iee3njuTk0zoEU0x3izw/330v220-2/online/image/2017/0908/7790018740_la-keynote-d-apple-est-le-rendez-vous-phare-de-la-rentree-des-nouvelles-technologies.jpg