1 min de lecture Handicap

Journée mondiale de la Trisomie 21 : Laura, 19 ans, interviewe Yves Calvi

A l'occasion de la deuxième "Journée mondiale de la Trisomie 21", RTL offre le micro à Laura Hayoun, jeune trisomique de 19 ans, pour sensibiliser le grand public sur cette anomalie chromosomique.

Laura Hayoun dans les studios de RTL pour interviewer Yves Calvi dans le cadre de la première Journée mondiale de la trisomie 21
Laura Hayoun dans les studios de RTL pour interviewer Yves Calvi dans le cadre de la première Journée mondiale de la trisomie 21 Crédit : RTL
Carole Laporte-Many Journaliste RTL

Laura Hayoun, journaliste d'un jour sur RTL
Laura Hayoun, 19 ans, trisomique 21, vit avec sa mère et son beau-père en banlieue parisienne. Elle est en formation professionnelle dans un institut spécialisé. Son goût pour les arts (elle peint, fait de la danse depuis l’âge de 5 ans et suit des cours de théâtre au conservatoire) la pousse à s’orienter vers une filière artistique pour la rentrée prochaine.
 
A l’occasion de la journée mondiale de la trisomie 21, en ce 21 mars, RTL se mobilise et Yves CALVI inverse les rôles : pour une fois, ce n'était pas lui qui tenait les rennes de l'interview : il était dans le fauteuil de l’invité. A sa place, Laura HAYOUN qui a joué les apprentis journalistes en lui posant ses propres questions, l'interrogeant sur sa vie et sa carrière de journaliste. Laura s’est préparée à cette séquence interview avec une formatrice spécialisée de la Fondation Jérôme Lejeune. La formatrice lui a présenté, décrit, expliqué qui était Yves Calvi. Et le tout donne un entretien rafraichissant.

Les impressions de Laura Hayoun
"J'ai beaucoup aimé voir Yves Calvi en vrai. J'étais très émue de ce qu'il m'a dit à la fin de l'interview. Je pense que cet homme est vraiment adorable et très charmant. J'étais un peu impressionnée des réponses qu'il donnait à mes questions. Je voyais qu'il était soulagé et à l'aise sur le coup, et aussi qu'il était très content que sa journée commence bien. Je pense que grâce à moi, il aura passé une bonne journée. Je le félicite d'avoir réussi l'exercice qu'on lui a demandé. Moi aussi j'ai réussi, et je suis contente de moi et de l'avoir fait. Le micro rouge était impressionnant, avec toutes ces petites choses à vérifier. J'ai beaucoup rigolé avec Yves dans l'interview, ça m'a fait du bien. Ce souvenir restera dans mon coeur à vie. Je sentais que dans son cœur, il y avait de la chaleur."

Les impressions de Yves Calvi
"Elle est arrivée comme tous mes invités dans le hall de RTL. J'étais un peu anxieux. Et puis j'ai vu une silhouette blonde dont
le sourire m'a tout de suite rassuré. Laura a une fraîcheur et une spontanéité qui m'ont mis à l'aise. Car cette fois, c'était moi
l'invité ! Je n'aime pas les interviews, je n'aime pas parler de moi ; mais j'ai dit oui d'emblée à ce projet d'entretien avec une
jeune trisomique. Toutes les règles de l'interview du 'Choix d'Yves Calvi' ont été respectées. Je ne connaissais pas les
questions, j'ai tenté de répondre avec franchise. Le temps m'a paru infiniment court, car Laura était très présente et avait bien
travaillé. Bref, j'ai fait une rencontre qui m'a beaucoup touché avec une jeune femme malicieuse et charmante. Grâce à elle,
j'ai passé une excellente journée. Merci Laura, vive la radio !"

Laura également sur BFM TV
Laura Hayoun a également participé au journal de 8h sur BFMTV à 8H00 au côté de Pascale de La Tour du Pin. Pour une prestation encore une fois étonnante

Deuxième Journée mondiale de la Trisomie 21
Le 19 décembre 2011, l’Assemblée Générale des Nations Unies a décidé de "désigner le 21 mars comme Journée mondiale de la Trisomie 21, à célébrer chaque année à partir de 2012" afin "d’éveiller la conscience du public sur la trisomie 21". Il ne s’agit pas de lever des fonds mais de sensibiliser la société au message des droits, de l’inclusion et du bien-être des personnes atteintes de trisomie 21. La date du 21 mars a été choisie en référence aux trois chromosomes 21 (au lieu de deux) présents dans toutes les cellules des personnes trisomique et qui est la cause du handicap.

La trisomie 21, aussi connue sous le nom d'anomalie de Down, est une anomalie chromosomique  provoquée par la présence d'un chromosome surnuméraire pour la 21ème paire. Les signes cliniques sont très nets :  un retard cognitif est observé, associé à des modifications morphologiques particulières.  La trisomie 21 concerne une conception sur 700 et une naissance sur 2000. Et la probabilité augmente avec l'âge de la mère (1 pour 2.000 naissances vers 20 ans, 1 pour 400 vers 38 ans, 1 pour 100 vers 40 ans)

50.000 trisomiques 21 en France
Depuis plusieurs années, des associations se battent pour améliorer la considération des trisomiques 21, une anomalie longtemps appelée "mongolisme", un terme aujourd'hui combattu pour son coté péjoratif. L'espérance de vie d'un être humain atteint de la trisomie 21, qui était de 20 ans dans les années 50, a largement augmenté, les personnes porteuses de trisomie 21 arrivant à vivre jusqu'à plus de 60 ans. En France, 50 000 personnes sont porteuses de trisomie 21. Pour 500.000 en Europe et 3,5 millions dans le monde.

C'est pour soutenir cette cause qu’a été créé en 2012 la campagne de sensibilisation à la trisomie 21, par un collectif de parents et de bonnes volontés souhaitant participer activement à cette journée en offrant leurs talents. Cette association s’appelle "la différence est une chance"" et elle se bat pour offrir un avenir à ces enfants trisomiques.

Amniocentèse et stigmatisation des parents ayant fait le choix d’élever un enfant trisomique
La trisomie 21, détectable par amniocentèse (si les échographies et prises de sang lors du premier trimestre n'ont rien révélé), procédure risquée pour un diagnostic prénatal où un liquide amniotique est extraits de la cavité dans laquelle se trouve le fœtus. Un test risqué qui peut entrainer des dommages sur le foetus, des fausses couches et qui n'est pas réalisable sur toutes les femmes. L'amniocentèse, pratiquée dans moins de une grossesse sur dix, reste pourtant l'un des rares moyens de détection de la trisomie 21.

En 2012, la Suisse a donné son feu vert au Prenatest, un nouveau test de dépistage de la trisomie 21 par simple prise de sang.Présenté comme une alternative à des méthodes plus risquées, comme l'amniocentèse donc, cet outil est cependant très contesté par les associations de défense des handicapés, car cette dernière méthode n'est pas sans risques : dans 1% des cas, elle peut provoquer une fausse couche. Les associations, qui luttent pour le droit à la vie des personnes trisomiques, craignent que le test n'entraîne une hausse des IVG et une stigmatisation des parents qui auront fait malgré tout le choix d'élever un enfant trisomique.

Le site internet de l'association "La différence est une chance"

Le site web de la 1ère Journée Mondiale de la Trisomie 21

Lire la suite
Handicap Info Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7759711952
Journée mondiale de la Trisomie 21 : Laura, 19 ans, interviewe Yves Calvi
Journée mondiale de la Trisomie 21 : Laura, 19 ans, interviewe Yves Calvi
A l'occasion de la deuxième "Journée mondiale de la Trisomie 21", RTL offre le micro à Laura Hayoun, jeune trisomique de 19 ans, pour sensibiliser le grand public sur cette anomalie chromosomique.
https://www.rtl.fr/actu/futur/journee-mondiale-de-la-trisomie-21-laura-19-ans-interviewe-yves-calvi-7759711952
2013-03-21 09:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ptM0EbEoz2Bi-cQRvnS7KA/330v220-2/online/image/2013/0321/7759712531_laura-hayoun-dans-les-studios-de-rtl-pour-interviewer-yves-calvi-dans-le-cadre-de-la-premiere-journee-mondiale-de-la-trisomie-21.jpg